Exemple de calcul - Simulation en ligne - Méthode de calcul - Définitions / Glossaire - Calendrier : les dates clés
( Ajout/Modification : 09/06/2015 )

Impôts locaux > Actualités > La flambée des impôts locaux

La flambée des impôts locaux

Selon une étude de Home'n'go réalisée en mai 2015, les impôts locaux n'ont cessé de croître depuis 10 ans : 23,88 % d'augmentation en une décennie.
Et la tendance n'est pas prête de s'inverser avec la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités locales, qui pourraient compenser ces pertes par les impôts qui représentent 1/3 de leur budget.
L'étude révèle notamment que les collectivités ont perçu 69 % d'impôts supplémentaires entre 2004 et 2013.
Bien que ces dernières ont nettement augmenté leur taux d'imposition, la revalorisation des valeurs locatives (servant de base de calcul) de 17,5 % en 10 ans explique également en partie la hausse des recettes fiscales.

Même s'il est intéressant d'observer la hausse générale des impôts locaux, c'est à dire au niveau national, il convient de préciser que de fortes disparités existent sur le territoire : nous ne sommes pas tous égaux devant l'impôt !

Evolution du taux moyen d'imposition

En 2004, le taux moyen des 2 principaux impôts locaux (taxe d'habitation et taxe foncière bâtie) était de 46,52 %.

En 2013, ce taux moyen est passé à 57,63 %, soit une hausse constante de 23,88 % en 10 ans :

  • 20,92 %  pour la taxe d'habitation (+ 19 %) ;
  • 36,71 % pour la taxe foncière sur les propriétés bâties (+ 26,84 %).

Les impôts locaux sont encore plus importants dans les grandes villes : + 23 % par rapport au taux moyen, avec une croissance plus forte de la taxe foncière. La flambée impacte donc plus les propriétaires.


De grandes différences selon les villes

Comme nous l'abordions en introduction, le niveau d'imposition peut être très variable selon le lieu, pouvant même quadrupler d'une ville à l'autre.

En matière de taxe d'habitation, on constate que la majorité des villes (plus de 60 %) pratiquent des taux compris entre 16 et 22%, la moyenne française étant de près de 21 %. Mais certaines appliquent un taux de 8 % et d'autres 40 % ! Soit un écart de 32 points entre les moins taxés de France et les plus taxés, ce qui a de quoi faire des jaloux.

Quant à la taxe foncière, les différences sont encore plus frappantes avec des taux variant de 14 à 75 % :

Source : Home'n'go

Commentaires


Aucun commentaire n'a encore été écrit, soyez le premier : rendez-vous ci-dessous.

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Commentaire sur cet article :




Sujets relatifs à :

Impôts locaux : nouvelle hausse à prévoir en 2016
Revalorisation des valeurs locatives = hausse des taxes foncières et d'habitation
Doit-on craindre une nouvelle hausse ?
74 % des Français redoutent une augmentation des impôts locaux en 2015.
Terrains constructibles : la taxe foncière va coûter cher
Majoration de la valeur locative des terrains à bâtir = hausse de la taxe foncière
La grande réforme des impôts locaux
Révision des valeurs locatives : quel impact sur vos impôts locaux ?



impotsurlerevenu.org 2016

Mentions légales.