( Ajout/Modification : 15/01/2018 + 7 réactions )

Impôts > Nouveautés impôt 2018 > Budget 2018 : les grands changements

Budget 2018 : les grands changements

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire et le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin ont présenté ce mercredi 27 septembre 2017 le premier projet de loi de finances (PLF) du gouvernement.
Un budget qui oeuvre "à transformer en profondeur notre modèle économique et, plus largement notre pays", engagement politique du Président nouvellement élu. Et cette transformation passe par une "transformation de l'action publique" (Dossier de presse PLF 2018).

Le PLF 2018 précise ainsi les mesures annoncées depuis plusieurs semaines. 7 axes en ressortent :

  1. Le pouvoir d'achat
  2. Le chômage
  3. La compétitivité et l'attractivité
  4. L'investissement et l'innovation
  5. La transition écologique
  6. Le logement
  7. Les armées, la justice et la sécurité

Le contexte économique

Pour respecter ses engagements, le gouvernement espère une croissance économique de 1,7 % en 2017 et 2018, voire même jusqu'en 2021 pour atteindre 1,8 % en 2022.
Cette prévision permettrait d'atteindre l'objectif de réduction du déficit public en deçà des 3 % : 2,9 % en 2017 et 2,6 % en 2018.

Plus globalement, l'ambition est de réduire d'ici 2022 :

  • la dette publique de 5 % du PIB ;
  • la dépense publique de 3% (1 % par an entre 2020 et 2022) ;
  • le déficit de 2 % ;
  • les prélèvements obligatoires de 1 %.

En 2018, les dépenses publiques diminueront de 0,7 %, les prélèvements obligatoires et le déficit de 0,3 %.
7 milliards de baisses d'impôt sont prévues pour l'année 2018.

La croissance sera soutenue par le Grand plan d'investissement de 57 milliards sur 5 ans qui bénéficiera à plusieurs secteurs (formation, écologie, santé, agriculture, transports, enseignement, innovation, ...).

L'administration publique sera également modernisée dans le cadre du projet "Action publique 2022" en engageant des réformes structurelles de l'appareil étatique. Une suppression de 1600 postes dans la fonction publique est à prévoir en 2018 : alors que la police, la gendarmerie et la sécurité civile  gagnent 1870 postes, la justice 1000 postes et les armées 518 postes, les autres ministères et opérateurs en perdent 4988 (notamment les Finances et l'Ecologie).
Les collectivités locales devront elles aussi mettre la main à la poche en réalisant 13 milliards d'économie sur leurs dépenses de fonctionnement.

Priorité n°1 : Augmenter le pouvoir d'achat des Français


L'objectif premier du gouvernement est de redonner du pouvoir d'achat aux Français. C'est en tout cas le message qu'il veut transmettre. Pour cela, il table sur des éléments forts de la vie quotidienne et qui parlent à un plus grand nombre : taxe d'habitation, cotisations salariales, CSG, prime d'activité, ...

Dans le communiqué de presse dédié au pouvoir d'achat, divers exemples sont donnés visant à démontrer que les mesures s'adressent bien à tous :

  • pour les salariés, la hausse du pouvoir d'achat représenterait en 2018 : 34 €/mois pour un célibataire au smic, 53 € pour un couple au smic et 81 € pour un couple gagnant 4000 €/mois.
    Ces montants seraient même susceptibles de doubler en 2019 pour les personnes au smic, voir quadrupler en 2022.
  • pour les familles, le gain est estimé pour 2018 entre 65 et 98 €/mois selon la composition de la famille et avec une taxe d'habitation comprise entre 700 et 800 €.
    Comme les salariés, ces sommes devraient évoluer à la hausse les années suivantes (entre 100 et 150 € en 2022).
  • pour les indépendants, le gain serait autour de 45 €/mois pour un célibataire payant environ 500 € de taxe d'habitation.
  • pour les retraités, cela se complique car certains se retrouvent nettement perdants : bien que les célibataires donnés en exemples gagnent entre 25 et 36 €/mois de pouvoir d'achat, un couple percevant près de 4000 €/mois se voit amputer son revenu de 64 €/mois en 2018. Même si cette perte est censée diminuer avec les années (- 15 €/mois en 2022), la douloureuse aurait certainement du mal à passer pour ces retraités "aisés".

Les nouveautés 2018

Les principales mesures du PLF 2018 sont :

Source et documents : economie.gouv.fr

Commentaires



Par Raisonner par la logique (Date : 2018-08-20 11:15:22)

Toujours les nantis qui se plaignent !Continuez Président vous aurez une majorité encore plus grande le prochain coup !



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par DIDIOLE (Date : 2018-05-16 21:07:43)

Même problème la case 7DF étant supprimée dans quelle case doit on déclarer la somme que l'on déclarait dans cette case merci pour votre réponse



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par bourgor (Date : 2018-01-06 16:24:14)

Pourquoi ne pas complèter l'analyse de ce qui va changer en couvrant un spectre de revenus plus large pour que chacun puisse s'y retrouver ? merci



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Leonard (Date : 2018-01-02 08:30:10)

Bonjour,

Si l'on comprends bien, après l'utilisation des simulateurs l'impôt sur le revenu celui-ci va augmenter par rapport à l'année précédent d'environ 15% surtout concernant la classe moyenne, tous les prix augmentent d'environ 5%-10% (gasoil/essence, péages, denrées, vêtements, etc), la taxe foncière augmentera certainement d'au moins 10% et la taxe d'habitation diminuera en 2018 de 30%. Bilan final 0%, voir plutôt négatif si l'on rentre plus en détails. Donc au final le pouvoir d'achat va diminuer. Pourriez-vous me confirmer cette analyse?


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Mimi (2018-05-08 18:56:35) : La case 7df n'existant plus ou dois-je déclarer le juTificatif de l'association sachant que nous on paye une partie le reste chèque adpa


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par valyty (Date : 2017-12-14 06:33:58)

Mon mari gagne le SMIC n'a pas le droit à la prime pour l'emploi car nous sommes co propriétaire et moi une pension d'invalidité de 800 euro alors que pensez-vous ? nous sommes riches


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Mfb (2018-01-31 18:16:53) : La prime d'activité remplace le RSA activité et la prime pour l'emploi. Les travailleurs de 18 ans ou plus, les étudiants salariés et apprentis, et les non-salariés peuvent en bénéficier sous certaines conditions. La demande de prime d'activité se fait par le biais d'un téléservice ou auprès de la Caf ou de la CMSA et non plus auprès des impôts.


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par (Date : 2017-11-13 15:39:03)

Si on ne paie pas d'impôt sur les revenus, peut-on bénéficier d'un crédit d'impôt pour frais de déplacement, déclarer les dépenses au Kilométrique.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Admin (2017-11-15 15:55:44) : Non : les frais kilométriques sont uniquement déductibles du revenu d'activité car ils s'agit de frais professionnels. Ils ne peuvent pas être déduits de l'impôt.

Par Ymen (2018-05-25 03:03:33) : Si je me trompe pas, en effet tu ne bénéficiera d'un crédit au niveau des impot en revanche ça joue sur le revenu fiscal de référence qui lui d'?uvre d'autre droit auprès d'autres administration tél que la caf.


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par pec63 (Date : 2017-10-28 14:01:48)

Comment se fait-il que les loyers, soi-disant modérés, sont-ils aussi élévés?
Des personnes qui ont un salaire supérieur à 2000 euro bénéficient des loyers modérés, ceux qui touchent moins, voir beaucoup moins, ne sont pas certains de les obtenir et pour cause.
Ne cherchez pas, il n'y en a pas, les loyers modérés vont à ceux qui touchent beaucoup parce que les sociétés qui les gèrent sont à peu près certaines d'être payées, les petits, excusez-moi du peu, passent après.



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Commentaire sur cet article :




Sujets relatifs :

Barème kilométrique 2018
Calcul des frais kilométriques engagés en 2017 avec le barème 2018
CITE 2018 : les changements
Le CITE est prolongé en 2018 mais des équipements ne sont plus éligibles
IFI : le nouvel impôt sur la fortune immobilière
L'ISF disparaît et laisse sa place à l'IFI : quels changements pour l'impôt sur la fortune ?
Revenus du capital taxés à 30%
Nouveau prélèvement unique pour les intérêts, dividendes et plus-values mobilières
Baisse de l'IS et autres mesures pour les entreprises
Baisse progressive de l'impôt sur les sociétés, allègement de charges, CICE, etc.
Décote 2018
Mécanisme de réduction de l'impôt : seuils et calcul de la décote 2018
Loi Pinel : reconduite pour 4 ans
Prorogation de la réduction Pinel avec un recentrage des zones éligibles
Barème impôt 2018
Nouveau barème de l'impôt 2018 : calcul de l'impôt par tranches d'imposition
Hausse de la CSG en 2018
Taux de CSG en hausse de 1,7 % et suppression de cotisations pour les travailleurs
Suppression de la taxe d'habitation
Exonération de taxe d'habitation : qui est concerné ?



impotsurlerevenu.org 2018

Mentions légales.