( Ajout/Modification : 20/10/2017 + 10 réactions )

Impôts > Nouveautés impôt 2018 > IFI : le nouvel impôt sur la fortune immobilière

L'ISF est remplacé par l'Impôt sur la Fortune Immobilière

L'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) est transformé et devient un Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).
Comme son nouveau nom l'indique, le grand changement concerne la base d'imposition : désormais, seuls les biens immobiliers seront taxés à l'IFI.
L'objectif est le même que pour l'instauration du prélèvement unique sur les revenus du capital : attirer les investisseurs en France pour relancer l'économie. Pour cela, le patrimoine financier sera exclu du champ de l'IFI.

L'assiette d'imposition étant nettement réduite, les recettes de l'IFI sont estimées à moins de 2 milliards contre plus de 5 pour l'ISF, soit un coût pour l'Etat de 3,2 milliards.


ISF et IFI : mêmes règles d'imposition

Les autres modalités d'imposition demeurent inchangées :

  • seuil d'assujettissement à 1,3 millions d'euros ;
  • même barème ;
  • abattement de 30 % sur la résidence principale ;
  • réduction d'impôt sur les dons ;
  • etc.

En résumé, seule la base d'imposition est modifiée.

ISF / IFI : Gains variables selon le patrimoine

Logiquement, plus le patrimoine est constitué d'actifs financiers, plus le gain engendré par ce nouvel impôt sera élevé.
Si le patrimoine est exclusivement immobilier, l'IFI sera égal à l'ISF (pas de changement).
A l'inverse, si le patrimoine est exclusivement financier, le gain est total car l'IFI sera nul.

Exemple

Prenons l'exemple de 3 contribuables dont le patrimoine est de 2 millions chacun mais dont la composition diffère :

Contribuable 1 :

  • Résidence principale : 800 000 €
  • Autres biens immobiliers : 1 200 000 €
  • Actions : 0 €

Assiette imposable ISF : 1 760 000 € (800 000 + 1 200 000 - 240 000 € d'abattement résidence principale)
ISF = 5 720 €

Assiette imposable IFI : 1 760 000 € (idem ISF)
IFI = 5 720 € (= ISF)

Gains ISF / IFI = 0 €

Contribuable 2 :

  • Résidence principale : 800 000 €
  • Autres biens immobiliers : 1 000 000 €
  • Actions : 200 000 €

Assiette imposable ISF : 1 760 000 € (2 000 000 - 240 000 € d'abattement résidence principale)
ISF = 5 720 €

Assiette imposable IFI : 1 560 000 € (800 000 + 1 000 000 - 240 000 € d'abattement résidence principale)
IFI = 4 320 €

Gains ISF / IFI = 1 400 €

Contribuable 3 :

  • Résidence principale : 800 000 €
  • Actions : 1 200 000 €

Assiette imposable ISF : 1 760 000 € (2 000 000 - 240 000 € d'abattement résidence principale)
ISF = 5 720 €

Assiette imposable IFI : 560 000 € (800 000 - 240 000 € d'abattement résidence principale)
IFI = 0 € (assiette en dessous du seuil d'assujettissement)

Gains ISF / IFI = 5 720 €

IFI : Réforme très controversée et rétropédalages

Le Président Macron avait déjà l'image d'un homme de droite, assez libéral, davantage prêt à soutenir le patronat que les ouvriers. Alors ce budget, le premier du quinquennat qui plus est, à du mal à passer.
D'un côté la hausse de la CSG, la baisse des APL, ... et de l'autre un cadeau supplémentaire pour les riches en réduisant drastiquement le poids de cet impôt, cadeau qui coûtera à l'Etat la bagatelle de 3,2 milliards. Cet argument scandé par les opposants de gauche est une occasion rêvée pour reprendre l'offensive "anti-riches". Etonnant que l'exécutif n'ait rien vu venir, d'autant plus que la grogne était prévisible car qui aurait pu croire que la sortie du patrimoine financier dans le champ d'imposition n'avait comme seul et unique but la volonté de relancer l'investissement en France. Les contre-arguments de la gauche n'ont pas été difficiles à trouver : dans quelle mesure les "signes extérieurs de richesse", comme les voitures de luxe, les yachts, ... participent à la croissance économique ?

Face à ce mécontentement du peuple, le gouvernement n'a eu d'autre choix que de proposer un réajustement de la réforme. Une taxe sur les biens de luxe, dont les yachts, a alors été proposée, histoire de montrer que l'on avait entendu la critique. Affaire à suivre...

Commentaires



Par Zou (Date : 2018-04-12 13:41:57)

Bonjour,
je cherche où reporter le montant d'une plus value immobiliere déjà réglée lors d'une vente en sept 2017, dont le montant figure sur le declaration 2048IMM. Dans la declaration en ligne, je ne trouve pas . Merci


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Admin (2018-04-13 12:28:58) : Sur la déclaration annexe 2042 C - cadre 3 - case 3VZ ou 3VW.
Sur la déclaration en ligne, dans la liste des revenus à cocher, cochez la case "Gains de cession, de valeurs mobilières, droits sociaux, gains assimilés, plus-values et gains divers".


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par zou (Date : 2018-04-12 13:38:22)

Bonjour,
Dans la declaration en ligne, à quel endroit déclarer le montant des plus values immo dont la taxation a déjà été payée lors de la vente, mais dont la somme est à reporter quelque part , mais où ??? j'ai copie de la déclaration 2048IMM papier.

Pouvez vous m'indiquer ou se trouve la ligne sur laquelle reporter ce montant : sur la déclaration en ligne, je ne la distingue pas.
Merci

2. Report de la plus-value sur la déclaration d'ensemble des revenus (modèle n° 2042) :
Les contribuables qui réalisent des plus-values immobilières mentionnées de l'article 150 U du CGI à l'article 150 UD du CGI, comprises par nature dans le revenu fiscal de référence (RFR), sont tenus de reporter le montant net imposable des gains de l'espèce sur la ligne créée à cet effet de la déclaration d'ensemble des revenus n° 2042 (CERFA n° 10330), disponible en ligne sur le site www.impots.gouv.fr, à la rubrique "Recherche de formulaires".



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Fatigué (Date : 2018-04-10 17:40:43)

Bonjour,

Vu que le site a la "brillante" idée de n'avoir aucun lien de contact, je dis ce que je voulais dire à l'admin ici :

Vous avez formellement interdit toute reproduction totale ou partielle des articles du site (et même des tentatives si j'en juge le message d'alerte belliqueux s'affichant sur votre site !) et pour ce faire, vous avez eu l'idée affligeante (pour ne pas dire "lamentable") de bloquer le clic droit (!!!)

Le clic droit ne fonctionne pas mais déchaîne le pitbull qui aboie férocement et menace... Sauf que moi (et beaucoup d'autres sont dans mon cas), j'ai d'autres choses à faire que de piquer vos articles (nous nous faîtes donc pas une syncope sur la question !!)... Je clique droit parce que je veux ouvrir le lien dans un autre onglet, pour ne pas perdre la fenêtre de départ. Si vous poursuivez tous ceux qui cliquent droit en les accusant de vouloir vous piquer vos... mmmmh... "envolées créatrices (hum hum !), vous avez intérêt à commencer à économiser car vous allez en poursuivre du monde et avec un motif comme "Il a cliqué droit" devant un tribunal, vous perdrez à coup sûr et c'est vous qui devrez alors payer au visiteur de votre site que vous avez agressé et importuné des dommages et intérêts... A votre place, je reverrais la politique d'administration de mon site. Ce n'est qu'un conseil, vous faites comme bon vous semble... Pour ma part, je n'ai même plus envie de poursuivre ma lecture de vos articles. Quoi qu'ils puissent dire, ils n'inventent rien qui n'existe sans votre site et donc qu'on peut trouver ailleurs, sur des sites moins agressifs.

Salutations.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Fatigué (2018-04-10 17:42:25) : Erratum : "(Ne nous faîtes donc pas une syncope sur la question !)

Par Admin (2018-04-10 23:50:09) : Tout d'abord, je suis assez surprise du ton employé pour signaler votre consternation vis à vis d'un message tout à fait classique. L'ensemble des sites Internet fait état de la propriété intellectuelle et des droits d'auteur et de copie qui en découlent. Il n'y a donc rien d'étonnant à cela.
Nous avons décidé de communiquer via un message s'affichant après un clic-droit, cette manière de procéder vous offusque, elle ne me paraît toutefois pas agressive et ne vise que les personnes malveillantes. Soyez rassuré, nous ne poursuivrons pas tous les internautes ayant actionné leur clic-droit mais seulement ceux qui ont exploité illégalement le travail d'un autre (le nôtre en l'occurrence !).
Sachez que l'utilisation de textes sans autorisation et sans citer la source est monnaie courante sur la toile et est extrêmement préjudiciable pour leurs auteurs. Cela explique la mise en garde explicite qui vous révolte aujourd'hui.
Peut-être ne seriez-vous pas aussi compréhensif si l'on vous volait votre travail ?!
Nous ne prétendons pas être le meilleur site web, mais au vu des nombreux messages et retours que nous recevons, il semblerait que certains lecteurs y trouvent néanmoins quelques informations utiles. Bien entendu et fort heureusement pour vous, vous êtes libre d'aller voir ailleurs, l'ouverture n'a jamais fait de mal à personne (bien au contraire !). Alors inutile d'être condescendant de la sorte.
Enfin, une fois le bouton "ok" validé en bas du message, le clic-droit fonctionne normalement et les opérations afférentes peuvent ainsi être activées sans problème. Le message n'est donc pas bloquant.
A bon entendeur...


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Betal (Date : 2018-03-20 08:12:20)

Bonjour
Dans le cas du décès d'une personne du couple. Le membre vivant à 91 ans. Ils ont eu ensemble 3 enfants. Le couple à fait une donation entre époux. Ils possède une maison principale de 2 millions euros. Pas de demenbrement effectué sur ce bien avant ce décès. Ce bien appartienait aux deux époux à part égale.
Donc la valeur du bien pour l'ifi s'il était et reste maison principale de l'usifruitier: 2000000 -30%=1,4 meuro.
L'usufruitier va donc prendre la partie suivante dans son calcul de l'ifi: 10% de 1,4 meuro soit 140000 euros et 90% (taux nue propriété à cet âge) sur sa part qui lui reste vu que seulement la part nue propriété du défunt est transmise aux enfants. Soit 90%x1.4 meuro/2=630000 euros => 140000+630000 à déclarer pour l'ifi de l.usufruitier et 630000/3 pour chaque enfant.
Est ce que le calcul est bien fait comme ceci?


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par alain (2018-03-23 16:40:54) : vous devez d'abord calculer la part de chacun soumise à l'ifi en prenant pour base la valeur totale, soit 2 M €. L'abattement de 30 % n'est appliqué qu'après et uniquement pour celui qui habite dans la maison (le conjoint survivant)


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par (Date : 2018-02-25 10:46:52)

Pour un patrimoine de 900000 € et son habitation principale a 900000 €, sera t on imposable a l isf ? merci de votre reponse


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Admin (2018-02-27 16:56:59) : Votre patrimoine est-il de 900 000 € ou 1,8 million d'euros (900 000 x 2) ?
Est-il composé exclusivement de biens immobiliers ?


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Bertrand (Date : 2018-01-08 18:56:30)

Lorsqu'un enfant majeur et chômeur a pour résidence principale celle de ses parents,
cela donne-t-il lieu à un abattement supplémentaire (qui s'ajouterait à celui, général, de 30 %)?

Même question pour un enfant majeur handicapé et logé chez ses parents.


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Admin (2018-01-10 11:37:36) : Non. Il n'existe qu'un seul abattement pour la résidence principale (30 %).


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par GMA (Date : 2017-12-09 20:19:17)

Il y a un moyen encore bien plus simple de ne pas payer l'IFI, c'est d'investir dans l'immobilier dans d'autres pays Européens. Je suis agent immobilier à Budapest et je peux vous assurer que beaucoup de résidents fiscaux Français ont déjà compris l'intérêt d'acheter de la pierre à Budapest. La convention fiscale entre la France et la Hongrie permet de ne pas payer l'ISF ou le futur IFI pour les biens détenus en Hongrie. Sans parler de la fiscalité des revenus du patrimoine à 15%, voir moins avec les déductions, l'absence de fiscalité locale ou de charges sociales ou encore exonération d'impôts sur les plus values après 5 ans.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

Par vigilant06 (2017-12-16 19:54:29) : La mariée me semble un peu trop belle.
On peut toujours annoncer le paradis mais il y a souvent un loup au bout.
Donc je demande à voir et à vérifier
Merci de me communiquer des renseignements supplémentaires.
A vous
Salutations

Par Phasma (2018-01-21 17:07:49) : Attention: concernant les conventions fiscales un doute pèse sur leur applicabilité sur le nouvel impôt. En effet, la plupart des conventions mentionnent soit directement "Impôt sur la Fortune", soit une formulation générique du type "impôt sur la fortune globale totale", or l'IFI n'est ni l'un, ni l'autre et en l'absence de dispositions particulières, des doutes légitimes peuvent exister quant à l'applicabilité de ces conventions.
Prudence et patience donc.


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par GREG (Date : 2017-12-05 10:44:26)

Les livrets d'épargne et le compte courant seront t'ils taxés dans l'IFI?


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Admin (2017-12-12 11:48:59) : Non uniquement le patrimoine immobilier.


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Next (Date : 2017-11-22 12:45:44)

Bonjour,
Je ne sais pas si j'ai mal compris votre calcul, mais lorsque je cherche à calculer l'abattement pour la résidence principale je trouve 360000€ et pas 240000€...
Pouvez vous m'éclairer sur ce point?

Bien à vous,


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Admin (2017-11-24 17:09:49) : L'abattement sur la résidence principale est de 30 %, soit 240 000 € pour une valeur de 800 000 €.


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par KinG (Date : 2017-11-10 22:06:27)

Article faux....
L impôt sur le revenu, la CSG et la taxe d'habitation n'entreront plus au passif de l'IFI. Donc pour quelqu'un qui n'a que de l'immobilier, l'actif est le même mais le passif est moindre. Donc un IFI > ISF !


Il y a 4 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Admin (2017-11-11 12:37:32) : Votre affirmation contredit le projet de loi de finances pour 2018 (lire le dossier de presse du PLF page 59), qui indique que le niveau d'imposition sera identique lorsque le patrimoine est constitué exclusivement de biens immobiliers.
Si vous faites référence au plafonnement de l'ISF, qui prévoit de limiter l'ensemble des impôts (ISF, IR, CSG) à 75 % des revenus, ce plafonnement est maintenu pour l'IFI.

Par Aston (2017-11-23 19:41:06) : Je crois que KinG a raison, d autant plus que n est pas mentionné la possibilité d un abattement de 20% sur les immeubles locatifs. Par conséquent si pas de passif IR et CSG foncier etc ni abattement l IFI est plus important que l ISF si uniquement fortune immobilière

Par Art127 (2017-12-12 15:04:02) : Pour les immeubles locatifs, il est pris en compte la valeur vénale des biens. Donc, le prix de l'appartement moins 20% si les biens sont loués. Les biens loués sont vendus à peut près 20% moins chers que les biens libres.

Par O'Essel (2018-02-28 09:54:42) : KinG a tout à fait raison.
L'actif taxable à l'IFI est en effet réduit par rapport à celui de l'ISF, puisque "limité" à l'immobilier.
Mais, le passif est lui aussi minoré, puisque de nombreux impôts en sont exclus, notamment l'IRPP.
De facto, pour quelqu'un qui ne possède que de l'immobilier : actif inchangé, passif diminué, donc l'impôt augmente.
Et ceci n'a rien à voir avec le plafonnement des impôts, qui est un tout autre sujet.
De plus, ce que peu de monde souligne, la déduction pour investissement dans le capital de PME est supprimée.
Ce qui veut dire que les anciens assujettis à l'ISF ne possédant quasiment que de l'immobilier et un peu de cash pour investir dans des PME voient leur IFI comme un nouvel impôt, puisqu'auparavant ils ne payaient pas d'ISF via le mécanisme de la défiscalisation.
Ainsi, pour un patrimoine immobilier jusqu'à 6 m€, on pouvait ne payer aucun ISF si on investissait dans une PME, mais maintenant on paiera un IFI de 45 000 € chaque année.
Qui a dit que l'IFI était un cadeau fiscal fait aux riches ?


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Commentaire sur cet article :




Sujets relatifs :

Barème kilométrique 2018
Calcul des frais kilométriques engagés en 2017 avec le barème 2018
CITE 2018 : les changements
Le CITE est prolongé en 2018 mais des équipements ne sont plus éligibles
Revenus du capital taxés à 30%
Nouveau prélèvement unique pour les intérêts, dividendes et plus-values mobilières
Baisse de l'IS et autres mesures pour les entreprises
Baisse progressive de l'impôt sur les sociétés, allègement de charges, CICE, etc.
Décote 2018
Mécanisme de réduction de l'impôt : seuils et calcul de la décote 2018
Loi Pinel : reconduite pour 4 ans
Prorogation de la réduction Pinel avec un recentrage des zones éligibles
Barème impôt 2018
Nouveau barème de l'impôt 2018 : calcul de l'impôt par tranches d'imposition
Hausse de la CSG en 2018
Taux de CSG en hausse de 1,7 % et suppression de cotisations pour les travailleurs
Suppression de la taxe d'habitation
Exonération de taxe d'habitation : qui est concerné ?
Budget 2018 : les grands changements
Projet de loi de finances 2018 : les nouveautés fiscales et budgétaires



impotsurlerevenu.org 2018

Mentions légales.