( Ajout/Modification : 18/10/2018 + 5 réactions )

Impôts > Nouveautés impôt 2019 > Baisse de la taxe d'habitation : intox ou réalité ?

Taxe d'habitation : qui a dit qu'elle devait baisser ?!

La réforme de la taxe d'habitation était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Elle consiste à réduire la taxe progressivement jusqu'à sa suppression totale en 2020 pour 80 % des foyers.
En 2018, son montant devait diminuer d'un tiers par l'instauration d'un dégrèvement de 30 % (65 % en 2019).


Vous étiez donc impatients de recevoir votre avis de taxe d'habitation courant octobre pour voir de vos propres yeux cet allègement fiscal. Après tout, ce n'est pas tous les jours que l'on reçoit un tel geste !
Peut-être même aviez-vous anticipé cette baisse et n'aviez mis de côté que les 2/3 de la taxe de l'année dernière ? D'autant plus que le gouvernement a mis à notre disposition un outil pour savoir en 3 clics si nous allions profiter de cette belle réforme. Si le simulateur répondait "Oui, vous devriez bénéficier de la baisse puis de la suppression de la taxe d'habitation de votre résidence principale", il était légitime de prendre en compte ce résultat.
Heureusement que vous êtes un contribuable aguerri, ce qui vous a permis de détecter le détail crucial de la réponse et de rester vigilant : le conditionnel ! L'emploi du terme "devriez" n'est certainement pas hasardeux et pour cause ...

Vous avez dit "Baisse" ou "Hausse" de la taxe d'habitation ?


Alors que 80 % des Français s'attendaient à faire des économies, beaucoup ont eu la mauvaise surprise en recevant leur taxe d'habitation : elle est identique à celle de l'année dernière pour certains et a même augmenté pour d'autres.
C'est à n'y rien comprendre ! On nous avait pourtant promis un baisse non ? J'ai peut-être mal compris.
Si vous faites partie des 80 "chanceux" sur 100, un encadré a été ajouté sur votre avis de taxe pour vous signifier votre droit au dégrèvement de 30 %.

Rien d'étonnant alors à vous voir si nombreux exprimer votre colère sur Internet, les radios, les télés, journaux papiers et autres médias. Ce sentiment amer de s'être fait berné risque de laisser des traces...

Alors pourquoi la taxe d'habitation a augmenté pour certains ?

Comme nous l'expliquons dans notre dossier complet sur la taxe d'habitation, son montant est déterminé par plusieurs critères :

  • la valeur locative de votre logement ;
  • les abattements ;
  • les taux d'imposition.

Les abattements (sauf un) et les taux d'imposition sont fixés par les collectivités locales. La variation de ces deux critères entraîne donc la variation de la taxe.
La suppression d'abattements facultatifs et surtout la hausse des taux crée ainsi une hausse du montant de la taxe. Afin de compenser le dégrèvement accordé par l'Etat, qui n'a pas jugé bon d'éclaircir les mécanismes de compensation, des  communes ont pris les devants en votant des taux bien supérieurs à ceux de l'année précédente, par crainte de voir leurs recettes amputées.


Dans cet exemple, la commune et l'intercommunalité n'ont pas augmenté leur taux entre 2017 et 2018.

Quelle est l'ampleur du phénomène ?

Bien que le gouvernement avait émis la possibilité de limiter la hausse des taux, rien n'a été fait en ce sens.
Dans les faits, selon un rapport d'informations de l'Assemblée nationale, ce sont 5 680 communes qui ont augmenté leur taux d'imposition et 24 250 qui ont maintenu le même taux que l'année précédente.
Petite consolation : le nombre de communes ayant augmenté leur taux en 2018 est moindre par rapport à 2017 (12 629 communes).
Même constat pour les EPCI (Intercommunalité).

Toujours selon ce rapport, la plus forte augmentation (en Corse) atteint 15,5 %.
Pour les communes, le taux moyen de TH est de 12,6 % en 2018 et les taux varient de 0 à 50 %.
Pour l'intercommunalité, le taux moyen est 8,8 % et les taux varient de 0 à 24,73 %.

Déclaration numéro 1408261

Commentaires



Par Francky2165 (Date : 2019-10-28 11:08:45)

Bonjour,
Pour ma part (ma femme et moi), j'avais le droit à la réduction de la taxe d'habitation sur le site des impôts...mais c'était sans compter sur le rajout des salaires de mon fils ,qui vit à la maison et n'est pas à charge. étant un smicard, il ne peut avoir de logement et vivre correctement.
Je pense ne pas être seul dans cette situation, aujourd'hui, avec un enfant majeur vivant à la maison !
Penser vous qu'il y ait une erreur ?
Vous remerciant de vos commentaires
Franck


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

Par evie94260 (2019-10-29 18:58:29) : Comme vous nous sommes dans le même cas un SMIC ne donne pas de droit à un logement social pour notre fille, dans le privé elle ne gagne pas suffisamment.
Condamnés à avoir 3 salaires au foyer, nous payons plus de taxe d'habitation que l'année dernière, et nous redoutons une hausse importante l'année prochaine, en gros il faut être fainéant et rester chez soi. C'est la technique la meilleure, pour ne pas payer pour ceux qui ne paient pas. En plus nous payons un surloyer.
Bon courage à vous.

Par Admin (2019-10-30 17:38:46) : Les revenus des occupants sont pris en compte pour le calcul de la taxe d'habitation s'ils excèdent environ 11 000 €.
Donc a priori pas d'erreur.


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par celine (Date : 2019-02-24 09:59:23)

Vous oubliez que nous payons TOUS la TVA, qui rapporte à l'Etat plus de deux fois la somme des impôts sur le revenu. Nous sommes donc bien TOUS contribuables et donc avons tous le droit de vote !



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Plume (Date : 2018-12-31 11:38:18)

J'ai des amis qui ont profité de cette baisse de Taxe d'Habitation mais pas moi car le maire de ma commune s'était dépêché dès l'annonce d'augmenter des taux ou autre du coup non seulement je n'ai vu aucune baisse mais plutôt une augmentation de ma Taxe d'Habitation.
Ceci dit, il ne faut pas se leurrer , pour les villes qui offrent beaucoup de services comme la mienne(Crèches, bibliothèque, piscines etc)il faut bien qu'elles trouvent des sous quelquepart....


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par mirabelle (2019-08-11 23:48:11) : sauf que l'état va leur reverser l'équivalent de ce qu'ils ne recevront plus .; donc ne vous en prenez qu'à eux si vous êtes insatisfait des augmentations..ils profitent de la méconnaissance de leurs électeurs pour faire croire que la hausse n'est pas de leur responsabilité


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par shyroki (Date : 2018-12-05 14:19:51)

J'ai profité d'une petite baisse de ma taxe d'habitation, mais pas de 30%

Afin de comprendre pourquoi, j'ai comprit que depuis des années je profitais du plafonnement à 3,44% de mon NET fiscal et ma taxe était donc plus dépendante de mon revenu que des taux demandés.

La réduction de 30% et le plafonnement à 3.44% ne se cumulent pas, cette baisse fait diminuer le chiffre demandé sous mon plafond de 3.44% mais elle n'a pas vraiment baissait au final.

Exemple : vous gagnez 18 000 euros, votre taxe d'habitation est de 619 euros mais techniquement votre commune vous réclame 860 euros, c'est le plafond des 3.44% qui vous fait baisser de 241 euros.
Là avec la baisse votre commune vous réclame 602 euros (-30%), pas de plafond vous payez 17 euros en moins, une baisse qui passe donc inaperçus au final.


Il y a 3 réaction(s) sur ce commentaire :

Par BET (2018-12-06 20:07:25) : Ne vous plaignez pas car je fais partie m'a t'on répondu des malchanceux!!
En effet ma taxe d'habitation 2018 a augmenté de 400 € !! sur SAINT ORENS DE GAMEVILLE pour info. BRAVO "LA MAIRE" DE SAINT ORENS!

Par Moi (2019-05-05 14:11:29) : Et oui, en voulant supprimer un soi-disant impôt injuste, il reste toujours injuste pour d'autres.
Si l'impôt était injuste, il suffisait de le rendre juste, mais tout cela c'est de la politique politicienne

Par Mirabelle (2019-08-12 00:04:55) : skyroki
merci pour cette explication, je n'y aurais pas forcement pensé .. le maximum de la baisse est de 30 pour cent ... que ce soit par le plafonnement ou par cette baisse des 30 pour cent .; c'est plus clair ..


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par (Date : 2018-11-27 05:18:05)

UNE HONTE...QUI NE FAIT QUE DIVISER LES CITOYENS!
je suis veuve, retraitée (institutrice) 1 enfant.
En 6 ans je paie 1100 euro de plus par an d impots sur le revenu!
Pas de réduction sur la taxe d habitation en 2018 ,surement pas en 2019. (super pour la cohésion sociale)
Je regrette d avoir assumé mon travail, avec passion, sans arrêt de maladie, en faisant passer mon métier avant tout. Fais - je partie des plus pauvres des riches ? JE NE LE SAVAIS PAS !! ou des trop riches parmi les pauvres ?
Quand on est seule, ne pas oublier qu'il faut une voiture, de l eau, de l' électricité, un logement, du chauffage etc (comme si 2 personnes!) je deviens aigrie et amère.


Il y a 4 réaction(s) sur ce commentaire :

Par momo (2018-11-28 15:50:11) : Bonjour cette hausse est peut être due à une pension de reversion de votre conjoint décédé.

Par FILAXE95 (2019-01-07 15:12:54) : la honte c'est que Macron accentue encore un peu plus ce qui existe déjà, à savoir 80% de l'impôt est payé par 20% des français, les autres ne sont donc pas des citoyens français mais des sous citoyens assistés qui ne devraient pas avoir le droit de vote. Droit de vote= paiement de l'impot
Voila la vraie justice!!!

Par mirabelle (2019-08-11 23:30:02) : Vous n'êtes pas assez précise ..sur vos revenus ;;avez vous seulement les vôtres d'institutrice ou en plus une réversion de votre conjoint décedé ? parce qu'en tant que veuve vous bénéficiez déjà en plus de la part de votre conjoint qui est maintenu ..donc si votre impôt a augmenté et si vous n'êtes pas exonérée en partie de la taxe d'habitation c'est que vos revenus dépassent le plafond .et ceci avec 2 parts ou 2 parts et demi si votre enfant est encore a charge ...mais effectivement ce sont les celibataires sans enfant ou qui n'ont plus d'enfant à charge qui n'ont qu'une part qui sont beaucoup imposes eux tous les frais fixes qu'ils sont seuls a payer .et que par ailleurs ils consomment peu de services publics (s'ils travaillent et sont imposables etc...ce sont eux qui payent le plus pour la solidarité ..

Par mirabelle (2019-08-11 23:57:02) : rectification ,si, comme vous mentionnez que vous avez un enfant et donc que cela sous entend qu'il est encore à votre charge (sinon vous pourriez en avoir eu 5 et cela n'aurait pas d'incidence ni sur vos frais ni sur vos impôts ) vous avez donc bien 2 parts et demi .si votre enfant n'est plus à votre charge fiscalement alors vous avez une part ou une part et demi (s'il a été a votre charge exclusive après le décès de votre conjoint pendant plus de 5 ans )


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Commentaire sur cet article :




Sujets relatifs :

5 milliards de baisses d'impôt en 2020
Qui en bénéficiera ? De combien baissera votre impôt 2020 ?
Immobilier : encore plus taxé !
Doit-on craindre une hausse des impôts sur les biens immobiliers ?
Votre taxe foncière peut-elle doubler ?
Révision des valeurs locatives en cours = hausse de la taxe foncière
Plus-value sur la résidence principale bientôt imposée ?
L'exonération de la plus-value de son habitation principale est-elle menacée ?
Bientôt la fin de la déclaration de revenus ?
La déclaration d'impôt vit-elle ses dernières heures ? Explication...
CITE 2019 : tous les changements
Le crédit d'impôt est reconduit en 2019 avec de nouveaux équipements et plafonds de dépenses.
Vers la suppression du crédit d'impôt pour l'emploi à domicile ?
L'aide pour l'emploi d'un salarié à domicile pourrait être transformée d'ici 2020
Amende de 15 euros : annulée et remboursée
Vous avez payé par chèque un impôt supérieur à 1000 € : vous avez reçu une pénalité de 15 euros.
Barème kilométrique 2019
Option pour les frais réels en 2019 : calculez vos frais kilométriques de 2018
Décote 2019
Comment calculer la décote ? Seuils et calcul de la décote 2019
Barème impôt 2019
Nouveau barème de l'impôt 2019 : tranches d'imposition des revenus de 2018
Budget 2019 : mesures fiscales et budgétaires
PLF 2019 : baisses d'impôt, nouvelles taxes, orientation générale du budget 2019.
Prélèvement à la source : début confirmé pour 2019
Fonctionnement et nouveautés annoncées en septembre : dernière ligne droite avant janvier 2019



impotsurlerevenu.org 2019

Mentions légales.