Exemple de calcul - Simulation en ligne - Méthode de calcul - Définitions / Glossaire - Calendrier : les dates clés
( Ajout/Modification : 02/02/2015 + 27 réactions )

Impôts > Nouveautés impôt 2015 > APL et rattachement fiscal : bientôt la fin du cumul ?

APL et rattachement fiscal : bientôt la fin du cumul ?

C'est un sujet sensible qui est remis sur la table selon Les Echos.
La nouvelle n'a pas encore fait grand bruit car elle n'a pas été officiellement annoncée par l'exécutif : les étudiants ne pourraient bientôt plus cumuler le rattachement au foyer fiscal de leur parent et l'aide au logement.

Pas d'emballement, ce n'est pour l'instant qu'une des nombreuses mesures proposées au gouvernement dans un rapport publié par trois organismes d'Etat (IGAS, IGF et CGEDD).
Ces institutions avaient pour mission d'étudier l'efficience de la politique du logement. Et le résultat n'est pas très encourageant ! Les aides au logement coûtent très cher (46 milliards) pour une efficacité mitigée.
Le rapport met l'accent sur les critères d'obtention des aides : leur modulation pourrait permettre d'économiser près de 10 % de la dépenses totale.
400 millions avec la suppression du cumul avantages fiscaux / APL pour les étudiants.


Avantages fiscaux ou aides au logement : pourquoi choisir ?

Parmi les mesures évoquées, le cumul du rattachement et de l'APL.
En effet, les étudiants de moins de 25 ans qui poursuivent des études peuvent percevoir les APL tout en étant rattachés au foyer fiscal de leur parent car l'attribution des aides est basée sur les revenus de l'étudiant et non du foyer auquel il est rattaché. Les parents bénéficient en parallèle de la majoration de part consécutive au rattachement.
Et si l'enfant n'est pas rattaché, les parents peuvent déduire une pension alimentaire d'un enfant allocataire.

Dans un précédent rapport en 2012 (page 70), l'Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) dénonçait déjà ce double avantage pour un même effet qui profite à près de 450 000 étudiants (indirectement à leur famille), soit 65 % d'entre eux.
Pour les auteurs du rapport, l'aide au logement reviendrait en réalité à aider les parents et non le jeune étant donné que celui-ci est déclaré à leur charge. Il serait donc plus logique de prendre en considération les revenus des parents et non de l'enfant.
Toutefois, l'IGAS admet que le cumul est bénéfique voire vital pour certains foyers, au risque de remettre en cause la poursuite d'études de leurs enfants. Des mesures dérogatoires seraient donc à mettre en place pour les étudiants boursiers et ceux qui doivent partir dans un autre ville.

Commentaires



Par christian2050 (Date : 2017-04-08 11:16:48)

Je vous met une reponse de la caf pour le motif de ma baisse des apl et pour savoir ce que vous pensez

En complément des réponses qui vous ont déjà été adressées , je souhaite vous apporter les précisions suivantes sur les modalités de calcul des droits à l'aide au logement.

Jusqu'en 07/2014, vous avez été indemnisé au titre de l'allocation équivalent retraite (AER) qui, selon la réglementation, vous a permis de bénéficier d'une mesure de neutralisation applicable uniquement sur les revenus d'activité, auxquels sont assimilés les indemnités journalières de Sécurité sociale et les indemnités de chômage, perçus en année de référence.
Depuis le 01/08/2014, vous avez été admis à la retraite : situation qui fait immédiatement suite à l'indemnisation AER, d'où maintien de la mesure de neutralisation , mais uniquement au titre des revenus d'activité, auxquels sont assimilés les indemnités journalières de Sécurité sociale et les indemnités de chômage, perçus en année de référence.
Les pensions de vieillesse perçues en année de référence ne peuvent pas, réglementairement, être neutralisées.

Les droits à l'APL de l'année 2016 ont été calculés en prenant en considération vos revenus perçus au cours de l'année de référence, soit 2014.
Revenus de l'année 2014 :
- indemnités de chômage : 8438 €
- pensions : 5656 €
Compte tenu de la mesure de neutralisation à laquelle vous ouvrez droit, qui réglementairement ne peut s'appliquer que sur les indemnités de chômage perçues, les droits à l'APL en 2016 ont été calculés en ne tenant compte que de vos pensions, sur lesquelles a été appliqué l'abattement fiscal de 10%, soit :
5656 € - 10% = une base ressources de 5090 €, arrondie à 5100 €, d'où un droit APL de 235 €.

Les droits à l'APL de l'année 2017 sont calculés en prenant en considération vos revenus perçus au cours de l'année de référence, soit 2015.
Revenus de l'année 2015 :
- pensions : 11532 €
Vous pourriez toujours, du fait de votre situation, prétendre à une mesure de neutralisation ; toutefois, vous n'avez perçu, en 2015, aucun revenu qui permet l'application de cette mesure : les pensions de vieillesse perçues en année de référence ne peuvent pas, réglementairement, être neutralisées.
Calcul de la base ressources pour la détermination de vos droits 2017 :
11532 € - 10% = 10378 €, arrondi à 10400 €, d'où un droit APL de 73 €.

Effectivement, si vous faites le cumul de vos revenus perçus, le total 2014 est supérieur à celui de 2015 :
- 2014 : 8438 + 5656 = 14094 €
- 2015 : 11532 €.
Toutefois, en matière de calcul des droits, il doit être tenu compte de chaque nature de ressources, la mesure de neutralisation à laquelle vous pourriez prétendre ne pouvant s'appliquer, réglementairement, que sur certaines natures de ressources, en l'occurrence, dans votre situation, que sur les indemnités de chômage, et en aucun cas, sur les pensions perçues.
A partir de 2015, vous ne disposez plus que de pensions de viellesse, donc plus aucune nature de ressource qui vous permettrait encore de bénéficier d'une mesure de neutralisation.

Je vous donne l'assurance que les services de la Caf ont fait une juste application de la réglementation et des barèmes en vigueur, qui n'autorisent aucune dérogation.
Je vous confirme, par conséquent, la diminution de vos droits à l'APL depuis 01/2017.

Pour calculer vos droits à partir de 01/2018, ce sont les ressources de l'année 2016 qui seront prises en considération - > en 2016, n'ayant perçu que des pensions, le calcul de vos droits se fera, en 2018, de la même facon qu'en 2017, soit :
prise en compte des pensions perçues en 2016 moins l'abattement de 10% (pas d'autre mesure applicable), pour déterminer la base de ressources, pour le calcul de l'Apl.

En espérant que ces explications vous apporteront un éclairage suffisant.
Cordialement



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Coyotevener (Date : 2017-02-15 16:40:17)

Je me reconnais dans tous ces témoignages, de toutes façons on sera toujours perdant dans l'histoire, quand je dis "on " je parle de ceux qui en ont le moins, ceux qui passent du temps sur ce genre de forum, les "pétés" de tune ne savent même pas que ça existe, et même mieux! qu'on existe "nous" ceux qui galérent à essayer de garder le peu d'aide qu'on nous donne, la CAF les Impôts, ils se renvoient la balle ce qu'ils vous donnent d'un côté ils se débrouillent à vous le prendre de l'autre, mais au final ça finit toujours dans les poches de l'Etat !!!! on ne manque pas d'exemples en ce moment, ils sont intouchables et ils le savent ! la preuve autrefois avant les élections présidentielles ils jouaient profil bas,maintenant ils ne se donnent plus cette peine, personnellement je suis dégoûtée, j'abdique,j'étais au téléphone avec la caf et les impots y'a une demi heure, c'est pas encourageant, je souhaite à tous beaucoup de COURAGE!



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Arlettino (Date : 2016-11-15 15:01:34)

Pourquoi deux garçons du même age en coloc ne perçoivent-ils pas le même montant d'APL ?



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par marie (Date : 2016-09-23 19:46:10)

Bonjour,
Etant étudiante, 24 ans, je suis encore déclarée sous mes parents et bénéficie de l'APL car seuls mes revenus étaient pris en compte. En octobre 2016 devrais je déclarer les revenus de mes parents ? Car ils sont propriétaires ... mais je me débrouille seule, d'autant que pour la prochaine déclaration d'impôt je serais seule puisque j'aurai 25 ans. Donc si mes parents ont un patrimoine supérieur à 300000 euros ou paye l'ISF je n'aurai plus d'APL malgré que je n'ai aucune pension alimentaire???



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Vnini (Date : 2016-09-05 14:17:19)

Bonjour,
J'ai un petit soucis avec la déclaration de la colocation de ma fille à la Caf. En effet lorsque je fais la simulation, on me demande si elle vit seule. Etant en coloc, j'ai spontanément répondu oui bien qu'elle loue sa chambre de façon individuel et partage la salle d'eau et le séjour cuisine. Bref du coup,la simulation m'indique que le montant de sa alloc serait de 92 Euros alors que seule avec le même loyer elle percevrait 177 Euros ? Je ne comprends pas car elle ne partage pas son loyer avec les autres et chacun verse de façon individuel 560 Euros ? Pourriez vous rapidement m'expliquer ce que je dois inscrire dans ma déclaration car je pense que je me suis trompée. Dois-je considérer qu'elle vit seule puisqu'elle paie seule sa part ?


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par generaldegaulle (2016-09-14 15:17:12) : Bonjour, J'ai mon fils qui vit en collocation pour ses études et paye un loyer de 500 € par mois en sachant que chaque colocataire verse la même chose soit 4X500.
Mon fils touche 92,00 € de la CAF
Il est attribué à chaque logement un montant maximum d'allocation logement à se partager entre coloc 92X4 = 328,00 €


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par emy (Date : 2016-08-31 08:58:43)

Bonjour,
mon compagnon et moi prenons un appartement ensemble et apparemment nous pouvons bénéficier de l'APL (je suis seule à travailler, lui part en formation). mais il demande les revenus de 2014 et pour ma part j'etais sur la feuille de mes parents (j'etais etudiante) donc dois je declarer leur revenus ?

Réponse : Vous devez déclarer vos propres revenus mais fournir l'avis d'impôt de vos parents puisque vous y étiez rattachée. Sur cet avis est précisé les revenus de la personne à charge (Vous).



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par MP (Date : 2016-08-21 11:42:27)

Mon fils va prendre une chambre d'étudiant en septembre 2016, je suis séparée de mon conjoint donc j'ai une part d'impôt pour lui, est ce que si l'on demande l'APL je bénéficierai toujours de ma part d'impôt, j'ai entendu dire que cela allait être remis en question et que bientôt il ne sera plus possible de cumuler la part pour les impôts et l'APL pour mon fils.

Réponse : Pour l'instant, vous pouvez encore cumuler ces deux avantages.



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par (Date : 2016-08-12 14:15:24)

Oh la la je trouve cela tres compliqué crouss apl asf impot je suis une maman solo mon fils entre a l université merci au doliprane je me demande pourquoi il n ya pas une structure pour aider nos etudiants et leurs parents car aujourd hui on va à la caf à la secu personne ils sont tous igorant des lois des boites aux lettres ils ne savent prendre que des dossiers et encore



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Fafa39 (Date : 2016-08-04 19:46:01)

Bonjour, notre fils rentre en FAC en septembre, il a droit à une chambre en crous et peut bénéficier de l'A.L.S. Il ne travail pas, n'a pas de revenus et sera loger chez nous le reste du temps sauf la semaine il sera en FAC.
Si il touche une A.L.S est-il toujours rattaché à notre foyer fiscale ???
Si il touche une A.L.S allons nous perdre une 1/2 part ???
Merci de vos réponses
Cordialement.

Réponse : Le rattachement au foyer fiscal est possible tout en percevant des aides au logement.


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Océane (2016-12-14 08:42:57) : Bonjour,
J'ai également un petit soucis concernant la déclaration de ressources 2015 que la CAF demande actuellement. Je suis fiscalement rattachée a mes parents puisque j'ai 20 ans. J'ai perçu environs 5 mille euros mais sur l'avis d'impo la comptable de mes parents a mis 318? à ma case salaire puisqu'elle a du faire une déduction etc.. Que dois-je déclarer??


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par kiki (Date : 2016-07-25 19:59:00)

Bonsoir, mon fils prend 20 ans en aout, nous l'avons détaché cette année (2016) sur les revenus 2015, je fais une simulation d'apl et là, on nous demande de déclarer ses revenus a lui pour 2014 !! mais en 2014 il était toujours a notre charge....donc dois je donner nos propres revenus 2014 ??? donc pas d'apl pour cette année ? mais seulement l'année prochaine? ou a ma charge a l'époque, ou je note zéro en ressources pour mon fils, quelqu'un pourrait il m'éclairer ..... merci


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par cecile22 (2016-07-29 16:49:01) : Bonjour, ma fille qui vient juste d'avoir 18 ans en juillet part en province à 203 km de chez moi, je vis seule, travaille, et propriétaire de mon appartement, j'ai fait une simulation d'APL pour elle.
Que dois-je déclarer ? sachant qu'elle a toujours été sous mon foyer fiscal, quelles sont les avantages ou désavantages ? Sort-elle du foyer fiscal ?
Son père doit normalement lui verser 200 euros par mois, sont ils à déclarer par moi sa mère? Sachant que je vais lui verser la même somme !
Dans l'attente de vous lire,
merci


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Romain13 (Date : 2016-06-20 14:13:20)

Bonjour,
Nous avons 2 enfants étudiants dans des villes différentes. Nos 2 enfants sont rattachés à notre foyer fiscal.
-L'aîné va faire une colocation.
-notre fille va être seule dans une location.
Est-ce que nos 2 enfants ont le droit aux APL ? Quelles sont les démarches à suivre pour une location et une colocation ?
Merci pour votre réponse,
Romain

Réponse : La démarche est la même dans les deux cas : ils doivent chacun déposer une demande d'aide au logement auprès de la CAFen indiquant leur statut (locataire ou colocataire).



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par TANIT (Date : 2016-05-30 13:20:12)

Grands-parents en retraite (67et68ans), nous avons depuis 2007 notre petit-fils qui a eu 20ans le 5/2/16 - nous touchions le SOUTIEN FAMILIAL soit 100,08 €/mois car PAS DE PENSION payée par Père(dans la nature) et mère (schizophrène - AH 80%)
SURPRISE !! depuis mars 16 nous ne touchons plus rien - et OUI l'enfant à 20 ans -
il passe son BTS en juin 16 ET souhaite faire 1 année de plus pour avoir sa LICENCE numérique - il va prendre un logement car sommes obligés de vendre notre logement pour subvenir aux besoins
s'il touche l'APL, peut-on encore le déclarer avec nous aux impôts
Que devons nous faire pour ne pas SE RETROUVER SANS RIEN ?
nous sommes découragés, fatigués par tant d'injustice, nos cotisations durant 40ans chacun profitant aux étrangers

Réponse : Si vous le rattachiez déjà à votre foyer fiscal, vous pouvez continuer à le faire jusqu'à la fin de ses études (et jusqu'à son 25e anniversaire). Il peut en parallèle percevoir les aides au logement qui sont calculées sur ses revenus personnels. Courage...



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Juu (Date : 2016-05-30 12:14:23)

J'ai une question, je suis étudiante et mon adresse fiscal est dans la meme ville que mon université (je suis rattachée à ma mère et ai 21 ans).
J'aimerais prendre un appartement avec quelqu'un et prétendre au APL, est ce possible ? Quelles conséquence cela aurait elle ?
Merci !

Réponse : Oui vous pouvez cumuler le rattachement et les aides aux logement (qui seront calculées sur vos revenus personnels).



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Cuculla (Date : 2016-05-29 21:34:36)

Alors, les parents de mon copain le rattachent, nous vivons en couple. Mes parents sont morts, donc j'ai mes propres revenus. Nos APL vont baisser ? Je précise que je gagne 250 euros par mois.

Réponse : Les APL sont calculées sur vos revenus personnels (les vôtres et ceux de votre conjoint) et non ceux de vos beaux-parents (même en cas de rattachement).



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par johannaaaaaa (Date : 2016-04-17 11:17:05)

Bonjour,
J'aimerais avoir un renseignement...
Je bénéficiais de l'APL. Mon fils de 18 ans (qui est rattaché fiscalement à mon foyer) est devenu étudiant et est parti faire ses études dans une autre ville, dans laquelle il a du louer un logement. Pour cela, il a fait une demande à la CAF et obtenu le versement d'une APL. Seulement, mon APL a été supprimée du fait du versement d'une APL à mon fils. Puisqu'il est désormais autonome financièrement, je suis sur le point de procéder à un rattachement fiscal partiel jusqu'à ses 18 ans (il les a eu le 18 janvier 2015). Mon fils va changer de logement et demander à nouveau le versement d'une APL. Puisqu'il sera désormais détaché fiscalement, pourrais-je ainsi à nouveau faire une demande d'APL et l'obtenir (je suis malheureusement au chômage depuis le 1er avril) sans que cela se répercute sur son APL à lui ?

Merci d'avance pour votre réponse.
Cordialement

Réponse : La CAF vous a-t-elle donné un motif de suppression de vos aides au logement ? Car il n'y a pas de raison que vous ne puissiez pas toucher tous les deux les APL car elles sont calculées sur vos revenus respectifs.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

Par johannaaaaaa (2016-04-18 20:08:03) : Bonjour,
Oui en réalité, la CAF m'a indiqué que mon fils étant parti, mes revenus étaient désormais trop élevés pour en bénéficier. Seulement, pour en arriver à cette conclusion, la CAF a pris en compte dans le calcul de mes revenus la pension alimentaire qui est versée à mon fils par son père...

Par leonie93 (2016-04-19 18:25:42) : Bonjour,
Ma question porte sur le droit à l'APL ou allocation logement. Mon époux est en arrêt longue maladie depuis 2010 et je suis au chomâge depuis le début d'année 2015. Suite à mon licenciement, nos ressources ont nettement diminué. Nous avons donc demandé à la CAF une aide au logement or la CAF nous demande pour l'étude du dossier les ressources de 2012,2013 et 2014 de mes trois enfants qui sont majeurs. L'un deux était étudiant en 2012 et 2013 et s'est marié en 2014 (nous en avons informé la caf en 2014).Nos deux autres enfants 30 et 26 ans vivent encore avec nous car n'ont pas encore de stabilité professionnelle (cdd, intérim, chomâge..)et ne participe aucunement aux frais de la maison (remboursement prêt immo). Pour quelle raison la caf nous demande leurs ressources ? Merci


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Marou (Date : 2016-01-14 22:16:45)

J'ai réçu en décembre un courrier de la Caf me disant qu'aux 20 ans de mon fils ainé, en février prochain, mes allocations allaient diminuer. Celui ci est étudiant, je paie ses études et il a donc dans la foulée fait un dossier pour toucher l'APL. Or, 15 jours après, j'ai reçu un courrier de la CAF disant qu'elle ne le considérait plus à charge dans mes ressources, et me diminue donc les allocations de 300 euros de plus. J'avais compris pour ma part que la première diminution était dû à son âge .
Il semblerait que je me sois trompée dans les informations. Pouvons-nous par conséquent renoncer à l'APL et revenir en arrière ?


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Papple (2016-09-07 11:05:52) : J'ai eu le même probleme, j'ai fait une demande d'APL mais ce que la caf me verse avec l'APL ne représente même pas un quart de ce que mon père touchait quand j'étais rattaché à lui.. J'aimerais donc savoir si il est possible de faire marche arrière..


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par sevy51 (Date : 2015-11-26 21:32:50)

Bonjour,j'ai une petite question.
Ma fille vit seule, elle travaille et touche un complement de pole emploi, n'est plus etudiante, va avoir 22 ans, elle est rattachée a mon foyer fiscal pour les revenus 2014.
la CAF lui demande de faire sa declaration de revenu. que doit elle declarer puisqu'elle etait rattachée a moi au niveau des impots ?
merci

Réponse : Les revenus qu'elle a perçu personnellement : revenus d'activité + allocations chômage.


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par RIM (2016-01-15 20:25:36) : ELLE RESTE TOUJOURS FISCALEMENT A VOTRE CHARGE, MAIS SES REVENUS VOUS DEVEZ LES DECLARER DANS VOTRE DECLARATION D'IMPOTS


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par PJ (Date : 2015-11-19 08:23:36)

Bonjour,
la caf me demande de remplir une declaration de ressources pour mon fils(2014) . Il est rattaché fiscalement à moi et du coup je ne sais pas quel montant mettre car un seul est noté sur les impots 2015?



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Pounette (Date : 2015-11-14 15:01:55)

Je suis militaire et perçois l'indemnité de charges militaires (icm). J'ai 3 enfants dont 2 ont 18 ans et sont étudiantes dans 2 autres villes. Peuvent elles bénéficier de l'apl tout en conservant un rattachement fiscal chez moi et l'icm pour 3 enfants ?



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par rjak (Date : 2015-10-01 19:27:46)

Bonjour,
ma fille de 20 Ans etudiante doit faire sa declaration de ressources 2014 pour janvier 2016 car elle touche l'als. Elle a travaillé pendant les vacances 2014 et a declaré ses revenus avec notre declaration (rattachement). Que dois je mettre aupres de la caf pour sa situation ?



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par GDZ (Date : 2015-08-26 11:02:09)

Un responsable de la CAF vient de m'annoncer que depuis le 1er juillet, une réglementation passée par l'Etat dans le plus grand secret oblige le détachement du foyer fiscal pour recevoir l'APL... Ce qui était craint est arrivé même si aucun site n'en fait référence (surement l'effet vacances scolaires) !



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par queston (Date : 2015-08-14 23:47:37)

En résumé, actuellement si notre enfant part étudier dans une autre ville et loue un logement il pourra demander l'APL.
Ceci n'impliquera pas qu'il ne soit plus déclaré comme enfant à charge dans notre foyer fiscal, par contre cela impliquera que les prestations de la CAF seront modifiées vis à vis de notre foyer et de notre enfant séparrement. C'est bien cela?
Y a-t-il un texte fiscal pour confirmer cela ? Car si notre enfant demande l'APL et que cela implique finalement une modification du foyer fiscal càd un impact sur le nombre de parts et ainsi du montant de l'impôt sur le revenu, il vaut mieux faire son calcul à l'avance ...
Merci de bien vouloir m'indiquer où l'on peut avoir une réponse de référence sur le sujet afin de pouvoir faire un arbitrage en connaissance de cause si besoin est.

Réponse : Oui. La perception des APL par votre enfant vous fait perdre le droit aux allocations le concernant mais vous pouvez encore le rattacher fiscalement. Par conséquent, vous conservez le nombre de parts. Cela est confirmé sur caf.fr.



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par coco (Date : 2015-08-14 17:40:41)

Bonjour
Je voudrais savoir si l'année prochaine je pourrais rattacher fiscalement ma fille qui suit des études supérieures ?
J'ai entendu dire que quand on percevait de l'als on ne pouvait prétendre aussi du rattachement de l'enfant au foyer fiscal ?
Je vous remercie d'avance

Réponse : Vous pouvez rattacher un enfant à votre foyer même s'il perçoit les aides au logement. En revanche, vous ne pourrez plus percevoir les aides familiales le concernant.



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par nana (Date : 2015-07-13 10:30:26)

Comment peut-on "taper" sur les jeunes et les familles de notre pays en réduisant une aide importante aux études de nos enfants ! pourquoi continue-t-on à verser des allocations logements pour des étudiants étrangers qui viennent en France faire un an ou deux ans d'études pour repartir dans leur pays ensuite ? ces familles ne payent pas d'impôts en France, alors pourquoi ont-ils droit à des allocations ? alors que des familles qui payent leurs impôts en France n'y auraient plus droit. je ne comprends pas cette injustice.


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par RIM (2016-01-15 20:32:21) : JE SUIS D'ACCORD AVEC VOUS, A CE JOUR SI TU FAIS PARTI D'UNE FAMILLE MODESTE C'est très dur de continuer tes études, l'état nous met des battons dans les roues,pas assez d'aides pour nos enfants soit disant caisse vide, mais une grande caisse pour financer les étudiants étrangers.


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par KATIA (Date : 2015-07-10 16:47:41)

Bonjour, propriétaire d'un studio de 20 m² à Rouen, très clair, propre,gardienne, sécurisé, bien équipé etc... j'hallucine depuis quelques année de voir des jeunes, faire les difficiles car "c est trop petit!!" ; evidement avec les APL environ 200 euros/mois ils peuvent avoir plus grand... Mais ils sont là pour travailler et la plupart retournent chez eux au week end... Supprimer les APL les rendrait peut être moins difficiles et plus réalistes!!! et cela soulagerait l'Etat Providence"..


Il y a 3 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Madame B (2015-08-06 11:35:15) : Bonjour,
Je vous trouve bien sevère. C'est un peu dur de cracher sur les vilains profiteurs du système quand on est proprietaire voir multiproprietaire.
Sans APL MADAME vous seriez dans l'OBLIGATION de baisser vos loyers car dans l'IMPOSSIBILITE de louer votre charmant studio.
Les APL existent à cause de proprietaire comme vous qui achète des logements qui ne peuvent pas assumer et font payer leur crédit aux locataires !
Alors peut-être qu'on devrait supprimer les APL et obliger tous les proprietaire à baisser d'environs 200 euros leur loyer ça rendrait peut être les proprietaires en soif de CDI et de reference SOLIDE moins difficile et plus réaliste. Et ça soulagerait 80% de la population.
A bon entendeur !

Par lulu (2015-08-24 13:48:56) : Moi aussi je vous trouve bien sévère
Même si les étudiants font parfois la fine bouche les parents
Qui doivent financer sont bien contents de trouver des appartements dans leur prix pour avoir un appartement médiocre
Les propriétaires ont le beau rôle dans certaine ville et ils en profitent

Par kyta39 (2016-01-03 21:34:52) : oui, un logement humide, difficile à chauffer, sans lumière du jour quasiment car au rez de chaussée dans une cour entourée d'immeubles, pas d'éclairage intérieur centrale 695 euro pour 17m2 car c'est paris et qu'il faut loger un grand bureau informatique et une grande table à dessin, je pense que sans apl, ça ne serait pas envisageable malgre deux salaires de provinciaux


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Danièle (Date : 2015-04-20 07:45:03)

Avant de faire passer des textes qui touchent les " avantages" des étudiants, c'est à dire le fait qu ils touchent l'apl et qu'ils soient à charge fiscalement ne me paraît pas prioritaire : les étudiants coûtent aux parents environ 800 euros par mois (loyer, argent pour vivre, frais de scolarité) sans rajouter les frais des écoles payantes .
Rien n'est déductible des impôts, donc 170 euros d'apl ne sont pas de trop.
Par contre que des enfants soient placés en famille d'accueil et que les familles qui ne peuvent pas assurer pour diverses raison l'éducation des enfants continuent à toucher les allocations familales ? prime de rentrée scolaire, cela ne choque personne, et cela dépasse largement les 170 euros d'apl des étudiants qui étudient sont les futurs pourvoyeurs d'économie de la Franc . Il y a matière à réflexion ....


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

Par CAROLINE (2015-05-12 17:18:33) : Je suis tout a fait d'accord, les études sont une charge importante dans une famille. Nous n'avons pas de bourse, et sommes pas des hypers privilégiés, nous faisons des sacrifices pour aider notre fils. Donc arrêtons de toujours taper sur les mêmes gens....

Par Marina (2015-07-03 20:23:40) : "Pas d'emballement, ce n'est pour l'instant qu'une des nombreuses mesures ..."
Vous plaisantez ? C'est en vigueur!!!
Voici ce qui est écrit désormais sur le site de la CAF : Attention : Si vos parents sont allocataires, il faut faire un choix. Si vous recevez une aide au logement, vous ne serez plus considéré à la charge de vos parents et leurs prestations peuvent diminuer, voire être supprimées.
http://www.caf.fr/actualites/2015/etudiants-tout-savoir-sur-l-aide-au-logement
Je ne sais même pas comment on va faire.

Réponse : Il ne s'agit pas de la même chose. L'article concerne le cumul du rattachement fiscal des étudiants (sur la déclaration de revenus) et les aides au logement. Ce cumul reste possible en 2015.
Par contre, si un étudiant perçoit les APL, il ne sera plus compté à charge pour le calcul des APL de ses parents. C'est pourquoi il est indiqué sur le site de la CAF "Si vos parents sont allocataires, ... leurs prestations peuvent diminuer". Il est ici question des prestations versées par la CAF, sans lien avec le régime fiscal.


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Lylly (Date : 2015-04-05 01:55:39)

Vous dites que cela n'est pas encore sur, eh bien moi je vous dit que c'est déjà d'actualité. Le mois des 21 ans (décembre 2014) de mon fils, la caf me supprime l'allocation logement familiale. J'en informe ce dernier qui fait une demande pour lui puisque il poursuit des études supérieures. Janvier 2015 réponse favorable un virement de 135 € sur son compte. Et grosse surprise puisqu'il en bénéficie, il n'est plus considéré à charge dans mon foyer : une baisse de plus de 200 € supplémentaire sur mon rsa et meme la caf me réclame le trop percu pour mon fils du mois de décembre 2014. Bref je me retrouve avec 550 € par mois et un loyer de 382 €, merci la compréhension, j'ai plus qu'à quitter cette vie ......!


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

Par Madame B (2015-08-06 11:46:11) : C'est toujours pas la même chose. Le RSA est consideré comme une prestation familiale dans votre cas. Pour la CAF il n'est plus à charge (et ça ce n'est pas nouveau, lorsqu'un enfant perçoit les apl on perd le bénéfice de sa charge vis à vis de la caf) mais pour les impots il est tjrs à charge ... Là on parle des impots.


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Commentaire sur cet article :




Sujets relatifs à :

Les baisses promises pour 2016
Faut-il croire aux promesses de baisse d'impôt ?
Déclarations et corrections en ligne 2015
Ouverture du service de télécorrection sur impots.gouv
La déclaration papier peut-elle être payante ?
Pour faire des économies, la déclaration papier pourrait être facturée.
Un courrier pour notifier la baisse d'impôt 2015
9 millions de foyers vont être informés des économies réalisées grâce au gouvernement : nous prend-on pour des moutons ?
Déclaration en ligne : ouverture du service
Télédéclaration : le service est ouvert depuis mi avril.
Déclaration en ligne : les dates limites 2015
Télédéclaration : dates limites du calendrier 2015
La nouvelle prime d'activité
Fusion PPE - RSA Activité : la prime d'activité en vigueur en 2016
La déclaration en ligne va devenir obligatoire
La télédéclaration pourrait d'ici peu être la seule alternative. Fin de la déclaration papier
Prélèvement à la source : le débat est relancé
Nouvelle réflexion sur la retenue à la source : sa mise en place est-elle vraiment possible ?
Une surtaxe d'habitation pour les résidences secondaires
Hausse de 20 % des taxes d'habitation des résidences secondaires
Budget 2015 : + 3,6 milliards d'économies
La Commission européenne demandait à la France des efforts supplémentaires : c'est chose faite !
Vers une baisse des allocations familiales ...
Modulation des allocations familiales selon le revenu : le début d'une polémique
Les grandes mesures du budget 2015
Nouveau barème, décote, terrains à bâtir, ... : les principaux changements pour 2015.
Budget 2015 : 21 milliards d'économies
Les chiffres clés du budget 2015 : croissance, inflation, déficit, dépenses,...
Donation exonérée de terrain ou bien neuf
Exonération de droit de mutation pour les terrains à bâtir ou biens neufs
Le dispositif Pinel 2015
Le nouveau dispositif Pinel d'incitation à l'investissement locatif : elle remplace la Duflot
Taxe à 75 % : supprimée en 2015
La taxe exceptionnelle sur les hautes rémunérations prend fin en 2015.
Nouveau Crédit d'impôt Energie : CITE
Crédit d'impôt pour la Transition énergétique : le CITE remplace le CIDD
Barème kilométrique 2015
Nouveau barème 2015 pour calculer les frais kilométriques de 2014
Retraités : encore une mauvaise surprise ?
Fiscalité des retraités : on réfléchit à une nouvelle réforme.
Nouvelle décote 2015
Hausse de la décote en 2015 pour prendre en compte la situation de famille.
Barème impôt 2015
Nouveau barème de l'impôt 2015 pour l'imposition des revenus de 2014
Vers la suppression de la première tranche de l'impôt ?
La 1re tranche du barème à 5,5 % va peut-être être supprimée par la loi de finances 2015.
PLF 2015 : le dossier épineux
Projet de loi de finances pour 2015 : où trouver l'argent sans croissance ?
Terrains constructibles : les avantages fiscaux 2014 - 2015
Vente et donation de terrains à bâtir : moins taxées à compter du 1er septembre 2014
Loi Pinel : la future remplaçante de la Duflot
La loi Duflot vit ses dernières heures et sera bientôt remplacée par la loi Pinel.



impotsurlerevenu.org 2016

Mentions légales.