Exemple de calcul - Simulation en ligne - Méthode de calcul - Définitions / Glossaire - Calendrier : les dates clés
( Ajout/Modification : 11/10/2014 + 1 réactions )

Impôts > Nouveautés impôt 2015 > Budget 2015 : 21 milliards d'économies

Budget 2015 : 21 milliards d'économies

Le projet de loi de finances pour 2015 publié le 1er octobre 2014 ambitionne de poursuivre les efforts budgétaires afin de réduire le déficit public : de 87 milliards en 2014, il passerait à 75 milliards en 2015.

La France a en effet, en tant que pays membre de l'Union Européenne, l'obligation de respecter le pacte de stabilité et de croissance imposant de maintenir un déficit en deçà de 3 % du PIB.
Or le gouvernement Hollande qui s'était pourtant engagé à atteindre cet objectif d'ici la fin du quinquennat voit s'envoler tous les espoirs de réussite. La faute à une reprise de la croissance trop timide et une inflation trop faible qui ont contraints nos dirigeants à revoir à la baisse toutes leurs prévisions.
Résultats : le déficit diminue moins vite que prévu et des économies sont nécessaires pour compenser le phénomène.
Il ne s'agit plus à présent que de "limiter la casse" en planifiant quelques baisses de dépenses structurelles, histoire de faire bonne figure devant Bruxelles. Mais le retard est tel que cet effort ne semble pas suffire à la Commission Européenne qui demande à la France de réduire davantage ses dépenses et ainsi se rapprocher un peu plus de l'objectif des 3 %.
A cette occasion, le Premier Ministre Manuel Valls a précisé que le budget pour 2015 était "le budget qu'il fallait à la France" compte tenu de ses objectifs de croissance et de réduction des déficits et que l'Europe ne pouvait la contraindre à le modifier.

Un contexte économique difficile

Le projet de loi de finances rappelle les chiffres médiocres de l'activité économique justifiant d'une part le solde budgétaire et d'autre part les baisses des dépenses que vont devoir supporter les Français.

Une croissance en berne

La croissance de 2012, stable en 2013 était de l'ordre de 0,3 %. Pas guère mieux l'année suivante, la croissance n'a progressé que de 0,4 % en 2014 alors que les prévisions l'établissaient à 1 %. Une nette différence qui impacte directement les recettes de l'Etat.
La croissance pour 2015 a également été revue à la baisse : de 1,7 % envisagés il y a un an, elle est finalement estimée à 1 %.

Ces chiffres plus que décevants seraient le résultat d'une activité stagnante en 2014 (la consommation des ménages progresse trop lentement et l'investissement des entreprises recule) et d'une demande mondiale moins importante qu'anticipé.

Une inflation trop faible

L'inflation européenne reste encore bien en dessous de l'objectif de la BCE (Banque Centrale Européenne) fixé à 2 %.
Et la France ne fait pas office d'exception : 0,5 % d'inflation en 2014 et 0,9 % estimés pour 2015.

Un solde budgétaire "illégal"

La France ne parvient à restaurer son déficit public sous la barre des 3 % de PIB, ce qui l'expose à des sanctions de la part de l'Europe.
En effet, la baisse du déficit public n'est pas assez rapide pour Bruxelles :

  • 4,9 % en 2012
  • 4,1 % en 2013 soit une baisse de 0,8 point
  • 4,4 % en 2014 soit une hausse de  0,3 point
  • 4,3 % en 2015 soit une baisse de 0,1 point (prévision) : amélioration faible du solde public en raison de la faiblesse de l'inflation et de la croissance.

Des économies s'imposent : 50 milliards en 3 ans

Au regard de la situation (croissance, inflation, déficit), le budget 2015 prévoit 50 milliards d'économies sur 3 ans (2015 - 2016 - 2017) réalisées sur les dépenses des différentes instances publiques :

  • Etat et ses agences : 19 milliards
  • Collectivités locales : 11 milliards
  • Protection sociale : 20 milliards dont 10 pour l'assurance maladie

Sur ces 50 milliards, 21 sont prévus pour 2015 et les 29 milliards restant seront réalisés à part égale entre 2016 et 2017 (14,5 milliards par an).

Pas de hausse des impôts

Les économies seront réalisées sur les dépenses et non sur les recettes afin de ne pas alourdir davantage la pression fiscale des ménages. En outre, le taux des prélèvements obligatoires reste stable :

  • 44,7 % en 2013 et 2014 ;
  • 44,6 % en 2015 ;
  • 44,4 % en 2017 (prévision)

21 milliards d'économies en 2015

L'année 2015 supportera les plus grosses économies réparties entre l'Etat, les collectivités locales et la protection sociale :

7,7 milliards sur les dépenses de l'Etat et ses agences :

  • 1,4 sur la rémunérations des agents (gel du point de salaire des fonctionnaires) ;
  • 2,4 sur les dépenses d'intervention ;
  • 2,1 sur le fonctionnement des ministères ;
  • 1,8 sur les ressources allouées aux opérateurs de l'Etat (CCI, agences de l'eau, chambres d'agriculture et        des métiers, etc.) ;
  • stabilité des effectifs (- 3 000 postes).

3,7 milliards sur les dotations versées aux collectivités locales.

9,6 milliards sur la protection sociale :

  • 3,2 sur les dépenses d'assurances maladie ;
  • 6,4 sur les autres dépenses sociales : retraites,chômage, politique familiale (notamment la PAJE), etc.

Commentaires



Par luger (Date : 2015-01-18 22:43:28)

Comment faire de vraies economies; en foutant les ministres et autres dehors sans rien, en faisant rendre l'argent que les Etats etrangers nous doivent, et en supprimant le social, et mettre tout le monde en egalite pour les retraites, sncf etc !!!



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Commentaire sur cet article :




Sujets relatifs à :

Les baisses promises pour 2016
Faut-il croire aux promesses de baisse d'impôt ?
Déclarations et corrections en ligne 2015
Ouverture du service de télécorrection sur impots.gouv
La déclaration papier peut-elle être payante ?
Pour faire des économies, la déclaration papier pourrait être facturée.
Un courrier pour notifier la baisse d'impôt 2015
9 millions de foyers vont être informés des économies réalisées grâce au gouvernement : nous prend-on pour des moutons ?
Déclaration en ligne : ouverture du service
Télédéclaration : le service est ouvert depuis mi avril.
Déclaration en ligne : les dates limites 2015
Télédéclaration : dates limites du calendrier 2015
La nouvelle prime d'activité
Fusion PPE - RSA Activité : la prime d'activité en vigueur en 2016
APL et rattachement fiscal : bientôt la fin du cumul ?
Etudiant rattaché fiscalement : peut-être la fin des aides au logement
La déclaration en ligne va devenir obligatoire
La télédéclaration pourrait d'ici peu être la seule alternative. Fin de la déclaration papier
Prélèvement à la source : le débat est relancé
Nouvelle réflexion sur la retenue à la source : sa mise en place est-elle vraiment possible ?
Une surtaxe d'habitation pour les résidences secondaires
Hausse de 20 % des taxes d'habitation des résidences secondaires
Budget 2015 : + 3,6 milliards d'économies
La Commission européenne demandait à la France des efforts supplémentaires : c'est chose faite !
Vers une baisse des allocations familiales ...
Modulation des allocations familiales selon le revenu : le début d'une polémique
Les grandes mesures du budget 2015
Nouveau barème, décote, terrains à bâtir, ... : les principaux changements pour 2015.
Donation exonérée de terrain ou bien neuf
Exonération de droit de mutation pour les terrains à bâtir ou biens neufs
Le dispositif Pinel 2015
Le nouveau dispositif Pinel d'incitation à l'investissement locatif : elle remplace la Duflot
Taxe à 75 % : supprimée en 2015
La taxe exceptionnelle sur les hautes rémunérations prend fin en 2015.
Nouveau Crédit d'impôt Energie : CITE
Crédit d'impôt pour la Transition énergétique : le CITE remplace le CIDD
Barème kilométrique 2015
Nouveau barème 2015 pour calculer les frais kilométriques de 2014
Retraités : encore une mauvaise surprise ?
Fiscalité des retraités : on réfléchit à une nouvelle réforme.
Nouvelle décote 2015
Hausse de la décote en 2015 pour prendre en compte la situation de famille.
Barème impôt 2015
Nouveau barème de l'impôt 2015 pour l'imposition des revenus de 2014
Vers la suppression de la première tranche de l'impôt ?
La 1re tranche du barème à 5,5 % va peut-être être supprimée par la loi de finances 2015.
PLF 2015 : le dossier épineux
Projet de loi de finances pour 2015 : où trouver l'argent sans croissance ?
Terrains constructibles : les avantages fiscaux 2014 - 2015
Vente et donation de terrains à bâtir : moins taxées à compter du 1er septembre 2014
Loi Pinel : la future remplaçante de la Duflot
La loi Duflot vit ses dernières heures et sera bientôt remplacée par la loi Pinel.



impotsurlerevenu.org 2017

Mentions légales.