Exemple de calcul - Simulation en ligne - Méthode de calcul - Définitions / Glossaire - Calendrier : les dates clés
( Ajout/Modification : 10/11/2014 + 1 réactions )

Impôts > Nouveautés impôt 2015 > Budget 2015 : + 3,6 milliards d'économies

Budget 2015 : 3,6 milliards supplémentaires pour calmer Bruxelles

On en parle depuis la parution du projet de loi de finances : le budget 2015 ne permet pas de réduire suffisamment le déficit public de la France, loin des objectifs et ambitions gouvernementales.

Bruxelles a donc immédiatement réagi, avant même la publication de son avis prévu le mercredi 29 octobre : la France ne projette pas d'efforts budgétaires à la hauteur des attentes européennes. Certes, il y a bien ces fameux 21 milliards d'économies mais cela maintient le déficit à un niveau non admissible pour la Commission européenne : 4,3 % du PIB.

Pour marquer sa désapprobation, la Commission a adressé à la France un courrier (tenu secret !) rappelant son obligation de respecter les règles budgétaires de l'UE, dont celle d'un déficit inférieur à 3 % du PIB. Le non respect de ces règles pourrait entraîner sanctions financières et rejet du budget national.
Faut-il alors se soucier de cette menace ? Réelle ou coup de bluff ?


Round 1 : l'exécutif fait sa forte tête

Dans un premier temps, les dirigeants français ont tenu tête à Bruxelles (du moins en apparence) en affirmant successivement que le budget proposé ne serait pas révisé malgré les recommandations européennes.

Leur premier "argument de vente" : les 21 milliards !
Le budget 2015 est "le budget qu'il faut à la France" selon nos politiques pour redresser la barre économique : des économies sont réalisées tout en instaurant les conditions nécessaires à la reprise de la croissance. Comme si demander davantage d'efforts aux Français nuirait à l'activité économique... Jusque là, l'argumentaire tient la route.

De plus, le climat politique plus que morose ces temps-ci avec le ras-le-bol fiscal toujours latent ne permet pas d'engager de grandes restrictions fiscales ni d'augmenter les prélèvements. Et le gouvernement ne veut pas déjà annihiler les retombées positives des baisses de l'impôt sur le revenu consenties depuis l'année dernière.

Round 2 : la réponse de la France

Le président François Hollande et le ministre des Finances Michel Sapin démontraient une certaine confiance, voire arrogance, face à Bruxelles, qui ne voudrait pas entacher ses relations avec la 2e puissance européenne.
Le bluff n'a que moyennement marché ! Alors que la Commission demandait à la France un effort budgétaire supplémentaire de 4 milliards d'euros, Bercy vient de "dégoter" 3,6 milliards dans les fonds de tiroir ...

Alors qu'il y a encore quelques jours, l'exécutif annonçait avoir "pressé le citron" au maximum, il trouve miraculeusement 3,6 milliards supplémentaires :

  • allègement de la charge de la dette en revoyant à la baisse le taux d'emprunt ;
  • hausse des prélèvements obligatoires : lutte contre la fraude et l'optimisation fiscale dont les coûteux montages financiers ;
  • baisse  des taxes déductibles de l'IS (Impôt sur les Sociétés) ;
  • mesures fiscales complémentaires (encore inconnues).

Français Hollande a répondu à Bruxelles (courrier toujours classé top secret !) pour étayer les nouvelles mesures ajoutées au budget 2015.

Alors en tant que citoyens lambdas, nous sommes en droit de nous demander si ces "trouvailles" ne sont que d'indolores manipulations comptables ou véritablement une énième mauvaise nouvelle fiscale ...

Round 3 : le compromis

Selon BFMTV, Bruxelles accorderait un nouveau délai à la France pour atteindre l'objectif des 3 % de déficit public, ce qui lui permet d'éviter la sanction financière prévue en cas de manquement aux principes de l'Union.
Selon le Commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici, la sanction serait un échec et "infantiliserait" les Etats membres, ce qui n'est pas le but de l'opération.
Mais la nouvelle ne devrait pas faire plaisir à tout le monde, notamment aux Etats qui ont entrepris des efforts budgétaires permettant de respecter les contraintes européennes.
Il faudra donc trouver un juste milieu acceptable et ainsi proposer un délai cohérent.

En contrepartie, la France devra apporter la preuve de son engagement dans la réduction de son déficit d'ici le 17 novembre. La Commission européenne rendra sa décision par la suite et fait planer le doute d'une sanction de 4 milliards d'euros.

Commentaires



Par MANU27 (Date : 2015-05-22 13:11:40)

Et nous pauvres Français imbéciles, on regarde faire et on ne bouge pas. Dans les années 90, lorsque le carburant augmentait de quelques centimes de FRANCS, on était dans la rue; là chacun est dans son coin à se plaindre et c'est normal puisque l'on est pressé, écrasé, centrifugé, mais pas solidaire. Mais merde au lieu de manifester chacun dans notre coin avec des organisations de travail qui ne sont pas à la hauteur, des syndicats qui mettent la merde au lieu d'aider les salariés et les entreprises à s'en sortir. Un jour c'est les taxis, le lendemain les routiers puis les agriculteurs, les artisans commerçants, les fonctionnaires( écoles, hôpitaux), les retraités qui manifestent. Alors ils sont 10000 à un endroit puis 25000 à l'autre. Bon sang pour les attentats on était plus nombreux alors il suffit de recommencer et on vire le gouvernement. Ayons l'audace de faire comme en Belgique pas de gouvernement pendant un certain temps, et enfin nos politiques qui vivent sur Mars les 3/4 du temps nous écouteraient peu être au lieu de dire qu'ils nous entendent. Bon courage à ceux qui bossent ou qui ont bossés.



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Commentaire sur cet article :




Sujets relatifs à :

Les baisses promises pour 2016
Faut-il croire aux promesses de baisse d'impôt ?
Déclarations et corrections en ligne 2015
Ouverture du service de télécorrection sur impots.gouv
La déclaration papier peut-elle être payante ?
Pour faire des économies, la déclaration papier pourrait être facturée.
Un courrier pour notifier la baisse d'impôt 2015
9 millions de foyers vont être informés des économies réalisées grâce au gouvernement : nous prend-on pour des moutons ?
Déclaration en ligne : ouverture du service
Télédéclaration : le service est ouvert depuis mi avril.
Déclaration en ligne : les dates limites 2015
Télédéclaration : dates limites du calendrier 2015
La nouvelle prime d'activité
Fusion PPE - RSA Activité : la prime d'activité en vigueur en 2016
APL et rattachement fiscal : bientôt la fin du cumul ?
Etudiant rattaché fiscalement : peut-être la fin des aides au logement
La déclaration en ligne va devenir obligatoire
La télédéclaration pourrait d'ici peu être la seule alternative. Fin de la déclaration papier
Prélèvement à la source : le débat est relancé
Nouvelle réflexion sur la retenue à la source : sa mise en place est-elle vraiment possible ?
Une surtaxe d'habitation pour les résidences secondaires
Hausse de 20 % des taxes d'habitation des résidences secondaires
Vers une baisse des allocations familiales ...
Modulation des allocations familiales selon le revenu : le début d'une polémique
Les grandes mesures du budget 2015
Nouveau barème, décote, terrains à bâtir, ... : les principaux changements pour 2015.
Budget 2015 : 21 milliards d'économies
Les chiffres clés du budget 2015 : croissance, inflation, déficit, dépenses,...
Donation exonérée de terrain ou bien neuf
Exonération de droit de mutation pour les terrains à bâtir ou biens neufs
Le dispositif Pinel 2015
Le nouveau dispositif Pinel d'incitation à l'investissement locatif : elle remplace la Duflot
Taxe à 75 % : supprimée en 2015
La taxe exceptionnelle sur les hautes rémunérations prend fin en 2015.
Nouveau Crédit d'impôt Energie : CITE
Crédit d'impôt pour la Transition énergétique : le CITE remplace le CIDD
Barème kilométrique 2015
Nouveau barème 2015 pour calculer les frais kilométriques de 2014
Retraités : encore une mauvaise surprise ?
Fiscalité des retraités : on réfléchit à une nouvelle réforme.
Nouvelle décote 2015
Hausse de la décote en 2015 pour prendre en compte la situation de famille.
Barème impôt 2015
Nouveau barème de l'impôt 2015 pour l'imposition des revenus de 2014
Vers la suppression de la première tranche de l'impôt ?
La 1re tranche du barème à 5,5 % va peut-être être supprimée par la loi de finances 2015.
PLF 2015 : le dossier épineux
Projet de loi de finances pour 2015 : où trouver l'argent sans croissance ?
Terrains constructibles : les avantages fiscaux 2014 - 2015
Vente et donation de terrains à bâtir : moins taxées à compter du 1er septembre 2014
Loi Pinel : la future remplaçante de la Duflot
La loi Duflot vit ses dernières heures et sera bientôt remplacée par la loi Pinel.



impotsurlerevenu.org 2017

Mentions légales.