( Ajout/Modification : 10/04/2017 )

Impôts > La fiscalité française > Répartition géographique de l'impôt

Répartition géographique de l'impôt

Le territoire français est très disparate en ce qui concerne la somme d'impôt payée par habitant. Ce chiffre dépend premièrement des données sociologiques des différentes régions, selon le revenu fiscal moyen et le montant de l'ISF, et deuxièmement du montant des impôts locaux fixés par les collectivités territoriales.

L'impôt sur le revenu

Le montant d'impôt sur le revenu payé par région est déterminé uniquement par la structure sociologique des territoires, l'impôt sur le revenu étant national. Comme le territoire français est économiquement disparate, l'impôt l'est également. 

Nombre de foyers fiscaux imposables

L'Ile-de-France (hors Seine-Saint-Denis) arrive en tête des régions par nombre de foyers imposables avec plus de 60 % de foyers imposables en 2010, suivie par l'Alsace avec 62 %.
C'est dans les DOM qu'il y a le moins de foyers imposables (36%).
En France métropolitaine, les deux régions qui ont le moins de foyers imposables sont le Nord-Pas-de-Calais (51,3 %) et le Languedoc-Roussillon (51%).
Côté départements, les moins imposés se trouvent dans la Creuse (42 %), l'Aude (43,7 %), le Pas-de-Calais (44 %) et le Cantal (44,4 %).

D'une manière générale, on peut dessiner des groupes de régions :

  • les régions dynamiques de l'est et du nord-ouest (Ile-de-France, Alsace, Rhône-Alpes, Bourgogne, PACA, Pays de la Loire) sont en tête.
  • les régions rurales et post-industrielles mal reconverties sont en queue de peloton : Corse, Nord-Pas-de-Calais, Languedoc-Roussillon, Limousin, Auvergne, Lorraine, Poitou-Charentes.

La moyenne nationale est de 53,5 %.

Depuis 2007, le nombre de foyers imposables en France a augmenté, mais le rapport de proportion entre les régions est resté sensiblement le même.
De son côté, le revenu fiscal suit logiquement le classement par ménage imposable, selon les chiffres accessibles de 2007 : la tête de liste est occupée par l'Ile-de-France avec 31 000 €, puis par l'Alsace avec 22 900 €.

Le bas du classement est occupé par les départements d'outre-mer (14 900 €), précédés par la Corse (18 250 €) et le Nord-Pas-de-Calais (18 850 €).

Le classement par région ne révèle pas les disparités internes à chaque région. Ainsi, certains territoires présentent un chiffre d'impôt très disparate. Ainsi, en ce qui concerne le revenu fiscal moyen, l'ouest parisien constitue le record national (56 590 € en 2007), alors que la Seine-Saint-Denis, située à moins de 10 kms, présente un des chiffres les plus faibles du pays : 18 850 €.

Proportion de foyers fiscaux imposables par département en 2010 :


Le montant moyen de l'impôt

Les foyers qui paient un impôt sur le revenu habitent essentiellement en ville : près de 70 % des Franciliens (Ile-de-France) sont redevables d'un impôt sur le revenu, tandis que ce taux peut chuter de 20 % dans les régions rurales.
Avec l'Ile-de-France, ce sont aussi les départements de l'ouest parisien, les régions limitrophes de la Suisse et de l'Allemagne, la Côte d'Azur et la Haute-Garonne comptent plus de la moitié de leurs foyers fiscaux imposables.
A l'inverse, les départements du nord (frontière belge) et la moitié sud de la France (exceptés la côte atlantique et le sud-est) ont moins de 50 % de foyers imposables, ce taux pouvant descendre à moins de 30 % dans certaines départements.

Sans surprise, on retrouve cette répartition pour le montant de l'impôt : les Franciliens paient en moyenne 4 900 € d'IR alors que la moyenne nationale est de 2 500 €, soit près du double.
Les régions qui comptent le moins de foyers fiscaux imposables ont un impôt moyen inférieur à 2 000€.


L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF)

L'impôt de solidarité sur la fortune est un bon indicateur de richesse par territoire, puisqu'il recense les fortunes au patrimoine supérieur à 1 300 000 €. S'il ne permet pas d'établir de moyenne par habitant, il détermine le capital de richesse présent dans la région.

En 2010, c'est la Guyane qui payait l'ISF le plus élevé, avec un montant moyen de 14 979 € (soit un patrimoine ISF de 2 604 770 €), suivie de la Martinique avec 10 417 €. On peut pointer que le revenu fiscal moyen dans ces régions était le plus faible du pays. Le montant moyen de l'ISF était le plus bas en Basse-Normandie avec 3 960 €, puis en Midi-Pyrénées avec 4 160 €.

Le tableau en nombre de foyers redevables de l'ISF correspond en revanche davantage au classement du revenu fiscal moyen : en tête vient l'Ile-de-France (201 396 foyers imposables en 2008), suivie par la région PACA (52 636 foyers) et Rhône-Alpes (51 351 foyers), soit la moitié des foyers redevables et 65 % des sommes versées.
Les régions avec le moins de foyers imposables à l'IR (voir plus haut) sont également celles qui paient le moins d'ISF avec en moyenne moins de 4 500 € par foyer.

Depuis 1990, les assujettis à l'ISF ont quadruplé, ce qui revient à doubler leur nombre tous les 10 ans ! La France compte donc près de 600 000 foyers soumis à l'ISF.

Les impôts locaux

Le montant des impôts locaux est un chiffre plus complexe, puisqu'il résulte non seulement du nombre d'habitants et de propriétaires ainsi que la valeur de leurs biens, mais également des politiques fiscales des collectivités territoriales qui prélèvent ces impôts.
Il existe en France deux impôts locaux principalement : la taxe d'habitation, payée par toute personne habitant dans un bien immobilier, et la taxe foncière, payée par tout propriétaire et proportionnelle à la valeur du bien.

C'est en Guyane que l'on trouve le taux communal moyen le plus élevé pour la taxe d'habitation (20 %), suivie de la Guadeloupe (15 %), la Bretagne, le Nord-Pas-de-Calais et les Pays de la Loire (14 %). C'est en Franche Comté que ce taux est le plus faible (6 %), pour une moyenne nationale de 10,7 %. L'Ile-de-France est à 11%, PACA à 10% et Rhône-Alpes à 9%.

La taxe foncière suit le même classement : la Réunion en tête avec 29 %, suivie de la Guadeloupe à 27 %.
L'Île-de-France est dans la moyenne haute avec 15 %, comme PACA, Rhône-Alpes est à 14 % et le taux le plus faible est en Lorraine, Corse et Alsace avec 10 %, derrière la Franche-Comté à 11 %.

Source : impots.gouv.fr

Commentaires


Aucun commentaire n'a encore été écrit, soyez le premier : rendez-vous ci-dessous.

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Commentaire sur cet article :




Sujets relatifs :

Que pensez-vous de la politique fiscale de F. Hollande ?
Quel est le sentiment des Français face aux impôts payés depuis 2012 ?
Evolution des impôts depuis 2012
50 milliards de prélèvements supplémentaires en 5 ans
Impôt ou pouvoir d'achat : faut-il choisir ?
Hausse des prélèvements et perte de pouvoir d'achat : la spirale infernale
Les Français ont-ils confiance ?
Selon un sondage, les Français sont mécontents de l'utilisation de nos impôts.
La TVA
Taxe sur la Valeur Ajoutée : principe, taux et exonération.
Comment sont imposés les hauts revenus ?
Les ménages aisés sont-ils taxés comme les autres ?
Impôt et domicile fiscal
Imposition des revenus selon la résidence fiscale
L'impôt sur le revenu a 100 ans
Déjà un siècle qu'a été créé l'impôt des particuliers ...
Système socio-fiscal : est-il vraiment progressif ?
Progressivité de l'impôt et des prestations : les Français tous à la même enseigne ?
Redistribution : qui finance et qui profite ?
La France : championne de la redistribution ! Les bénéficiaires, les contribuables et les effets pervers.
Les principaux impôts
Détail et montant des impôts et taxes en France : impôt sur le revenu, patrimoine, TVA, etc.
L'impôt en chiffres
Combien y a-t-il de contribuables en France ? Quel est le montant des recettes fiscales par impôt ?
ISF : l'exception française
La France est un des seuls pays à taxer le patrimoine et à un niveau élevé.
Droits de succession : les Français encore mis à contribution
Tous égaux à la perception d'un héritage ? Forte variation de l'impôt selon la nationalité et la parenté
Plus-values immobilières : lourdement taxées en France
Patrimoine immobilier : sortez le chéquier ! (plus-values, revenus fonciers, taxe foncière, ...)
Impôt sur le revenu : la France dans la moyenne européenne
IR : la France pas pire que ses voisins européens ... exceptés sur les prélèvements sociaux
Revenus de l'épargne : plus taxés en France ?
Comparatif international de la fiscalité des revenus de l'épargne (dividendes, intérêts et plus-values mobilières)
Système français : un des moins redistributif d'Europe !
Une nouvelle étude vient d'être publiée : la France serait une mauvaise élève en matière de redistribution.
Impôts : grand sujet d'actualité
Le magazine télé Capital dédie un numéro spécial "Impôts" : ras-le-bol fiscal, hausse d'impôt et évasion fiscale au programme.
Exilés fiscaux : toujours plus nombreux !
Explosion des départs à l'étranger : les changements de domicile fiscal en nette progression
Français : heureux de payer des impôts ?
Malgré la pression fiscale actuelle, payer des impôts reste un acte citoyen pour la plupart des Français.
Pression fiscale : les mises en garde internationales
Le FMI et l'Europe préconisent de stopper les hausses d'impôt, qui pourraient nuire à la reprise économique.
Fiscalité française : championne d'Europe !
Les Français font partie des Européens les plus taxés : revenus du capital encore plus lourdement imposés.
L'impôt en France comparé aux autres pays
Les impôts français sont-ils plus élevés que dans les autres pays ?
Qui paie l'impôt en France ?
Plus de la moitié des foyers ne paie pas d'impôt sur le revenu ...
Quels impôts paie-t-on en France et pour quelle utilisation ?
Détail des principaux impôts et taxes français : montant et affectation budgétaire
Pourquoi les grandes entreprises paient moins d'impôts que les petites ?
Le taux d'imposition moyen des PME est supérieur à celui des grands groupes. Comment cela est-il possible ?



impotsurlerevenu.org 2019

Mentions légales.